Coronavirus : Lyon adopte de nouvelles restrictions pour freiner les contaminations

Coronavirus : Lyon adopte de nouvelles restrictions pour freiner les contaminations©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 21 septembre 2020 à 15h50

La jauge des rassemblements à l'extérieur sera ramenée à 1.000 personnes contre 5.000, comme c'est déjà le cas à Bordeaux, Marseille ou Nice.

L'étau se resserre à Lyon et dans tout le département du Rhône... Des nouvelles mesures seront instaurées mardi pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé lundi le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du département du Rhône, Pascal Mailhos.

Parmi ces mesures, la jauge des rassemblements à l'extérieur sera ramenée à 1.000 personnes contre 5.000, comme c'est déjà le cas à Bordeaux, Marseille ou Nice. Certains événements seront toutefois purement et simplement annulés, à l'image de la Foire de Lyon. De même les événements de type vide-greniers, brocantes et fêtes foraines seront également interdits. Ces arrêtés préfectoraux prendront effet mardi à 6 heures du matin.

"Protéger les plus fragiles"

"Ces mesures visent à limiter la propagation du COVID-19 afin de protéger les plus fragiles et préserver nos systèmes de santé. Elles ont également pour objectif d'éviter à tout prix un reconfinement, qui aurait de lourdes conséquences économiques, culturelles et sociales", a expliqué le préfet.

Déjà obligatoire en permanence dans l'espace public à Lyon et Villeurbanne, le port du masque le devient également de 6 heures à 2 heures dans une dizaine de communes.

Si aucun durcissement n'a été annoncé pour les bars et les restaurants, le préfet a rappelé les mesures déjà obligatoires et menacé les contrevenants de fermeture administrative.

Circulation active

Le département du Rhône est classé en zone de circulation active du COVID-19 et la situation fait l'objet d'une dégradation inquiétante, qui a amené l'Agence régionale de Santé (ARS) à annoncer qu'elle n'excluait pas la mise en place d'un "Plan blanc territorial", un dispositif qui permet de mutualiser le personnel, le matériel et les lits dans les hôpitaux.

"Il n'est pas impossible que soit déclenché un plan blanc dans les jours qui viennent", a déclaré le Dr Jean-Yves Grall, directeur de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.