Coronavirus : mesures de restriction accrues à travers l'Europe

Coronavirus : mesures de restriction accrues à travers l'Europe©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 18 septembre 2020 à 23h10

Les pays européens ont durci leurs mesures de restriction dans de nombreuses villes pour juguler le vif rebond du coronavirus. Objectif : éviter de nouveaux confinements généralisés. En France, le ministre Bruno Le Maire a été testé positif.

L'accélération du nombre de cas de contamination au coronavirus depuis les vacances d'été a conduit les autorités européennes à relever leur vigilance et à prendre en fin de semaine une série de nouvelles mesures de restriction dans de nombreuses grandes villes.

Les autorités craignent que la situation sanitaire leur échappe et débouche sur une hausse des cas graves, et un engorgement de leurs systèmes hospitaliers dans les prochaines semaines si la courbe n'est pas inversée rapidement. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a signalé jeudi la résurgence de la pandémie en Europe, jugeant le niveau de transmission "alarmant", ce qui a conduit les autorités de plusieurs pays à resserrer la vis.

Nice, Marseille, Lyon... Les villes françaises agissent

En France, au lendemain d'une injonction du ministre de la Santé Olivier Véran, la ville de Nice a annoncé vendredi de nouvelles mesures, calquées sur celles qui ont déjà été annoncées à Marseille, Bordeaux ou Toulouse. Lyon devrait suivre lundi, tandis qu'en Ile-de-France et à Paris, la préfecture et l'ARS ont appelé vendredi à éviter les rassemblements privés de plus de 10 personnes face à l'accélération de la circulation du virus.

Parmi les mesures annoncées à Nice : l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les jardins publics, sur les plages et les quais, la fermeture des bars à 0h30 et pas de rassemblements supérieurs à 1.000 personnes. En conséquence, le match OGC Nice-PSG prévu ce dimanche se jouera à huis clos.

Tour de vis en vue en Espagne et Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, la hausse du nombre de cas incite même les autorités à envisager un nouveau confinement national. Le nombre de nouveaux cas a presque doublé outre-Manche pour s'établir à 6.000 par jour au cours de la dernière semaine, tandis que les hospitalisations et le taux d'infection ont grimpé dans plusieurs parties du nord de l'Angleterre et à Londres. Le Royaume-Uni est le pays le plus endeuillé d'Europe avec près de 41.700 morts.

En Espagne, autre pays durement touché avec plus de 30.400 morts, les autorités de la région de Madrid ont reconnu être dépassées par la résurgence de la pandémie. Dans la foulée, la région de Madrid a annoncé vendredi une stricte limitation de la liberté de mouvement d'environ 850.000 personnes dans certains quartiers et communes où le virus est le plus actif.

Ailleurs, l'Islande, l'Irlande, la Grèce ou encore le Danemark ont aussi musclé leurs dispositifs pour freiner la propagation de l'épidémie. Même l'Allemagne, un des pays européens les moins atteints, connaît une dégradation de sa situation sanitaire, avec 10.057 nouveaux cas sur les 7 derniers jours, selon le Centre Europeén de prévention et de contrôle des maladies. En France, le nombre de nouveaux cas a dépassé les 60.000 sur les 7 derniers jours.

En France, Bruno Le Maire contaminé, mais asymptomatique

Vendredi, la France a enregistré un nouveau record quotidien de cas de Covid 19, avec 13.215 nouveaux cas diagnostiqués en 24 heures, après 10.593 nouveaux cas la veille (un record). Parmi les personnalités atteintes par le virus, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé vendredi soir sur son compte Twitter qu'il avait été testé positif au coronavirus.

Il a précisé qu'il ne présentait aucun symptôme et a ajouté qu'il s'était "immédiatement mis à l'isolement" à son domicile, où il restera pendant sept jours, tout en continuant à exercer ses fonctions.

Israël, premier pays à reconfiner la totalité de sa population

Au Moyen-Orient, Israël est devenu le premier pays du monde a décréter un nouveau confinement national. Celui-ci a débuté vendredi, pour une durée de trois semaines, à l'occasion des fêtes du Nouvel An juif. Une décision radicale que les gouvernements européens veulent à tout prix éviter d'avoir à prendre...

Le nombre de cas confirmés de Covid 19 dépasse désormais les 30 millions dans le monde, selon l'Université Johns Hopkins, et le nombre de morts approche les 950.000 (946.963). L'Europe (UE, Royaume-Uni, Norvège, Suisse, Islande et Liechtenstein) totalise 2,67 millions de cas et 184.754 décès recensés, presqu'autant qu'aux Etats-Unis, pays le plus touché avec 197.700 décès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.