Coronavirus : nouvelles mesures et appel à la vigilance de Jean Castex

Coronavirus : nouvelles mesures et appel à la vigilance de Jean Castex
à Nice, test pcr pour dépister le coronavirus

Boursier.com, publié le vendredi 11 septembre 2020 à 20h50

Le Premier ministre a annoncé vendredi soir une série de nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus, et a demandé aux Français d'être "vigilants et solidaires" pendant quelques mois encore.

Malgré l'alerte du Conseil scientifique face à une nouvelle flambée de coronavirus, le Premier ministre Jean Castex n'a pas fait d'annonces-choc contraignantes vendredi soir, tout en reconnaissant une "dégradation manifeste" de la situation sanitaire. Il en a appelé au "sens des responsabilités de chacun et chacune" et a demandé aux Français d'être "vigilants et solidaires (et) prudents pendant quelques mois encore" pour éviter un nouveau confinement généralisé, une éventualité qu'il a dit écarter.

"Le virus circule de plus en plus en France", a dit Jean Castex à Matignon après un conseil de défense tenu sous la présidence d'Emmanuel Macron. "Tout confirme que le virus n'a pas baissé en intensité avec une proportion toujours aussi élevée de personnes âgées", a-t-il ajouté. "Il nous faut vivre avec le virus sans entrer dans une logique de confinement généralisé."

La période d'isolement réduite de 2 à 1 semaine

Parmi les principales mesures annoncées par Jean Castex (lui même en isolement depuis une semaine en tant que cas contact), figurent le renforcement des moyens alloués aux tests de dépistage et la réduction de la période d'isolement de deux semaines à une seule. La durée d'isolement "pendant laquelle il y a un véritable risque de contagion" sera ainsi ramenée de 14 à sept jours.

Le Premier ministre ne s'est pas montré aussi alarmant que le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy. Ce dernier a affirmé mercredi que le gouvernement allait "être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles, dans les huit à dix jours maximum" au regard d'un niveau "inquiétant" de circulation du virus. Jeudi, Emmanuel Macron avait nuancé en rappelant que "le conseil scientifique est dans son rôle, qui est technique", mais c'est aux dirigeants politiques de "prendre des décisions".

Des moyens supplémentaires pour le dépistage et le traçage

Vendredi, Jean Castex a donc annoncé un renforcement des circuits de dépistage pour les personnes prioritaires afin de réduire les délais des tests PCR. La France réalise aujourd'hui plus d'un million de tests par semaine, mais les délais s'allongent et les laboratoires sont débordés.

En outre, pour les personnes testées positives, il a été décidé de recruter 2.000 personnes dans les agences de santé et à l'assurance maladie pour réaliser le traçage de ces personnes et de leurs cas contact.

Près de 50.000 nouveaux cas depuis une semaine

Jean Castex a en outre demandé aux autorités locales des mesures spécifiques pour Marseille, Bordeaux et la Guadeloupe, confrontés à une "évolution préoccupante des contaminations notamment chez les plus âgés".

Près de 50.000 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés au cours des sept derniers jours et le nombre de personnes hospitalisées augmente. Selon un dernier bilan dévoilé jeudi soir par la Direction générale de la Santé, la pandémie a fait 30.813 morts en France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.