Coronavirus : "On ne part pas en vacances pendant la période de confinement" prévient Castaner

Coronavirus : "On ne part pas en vacances pendant la période de confinement" prévient Castaner©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 01 avril 2020 à 09h56

Au total, quelque 5,8 millions de contrôles ont été effectués depuis le 17 mars, a annoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner...

Alors que forces de l'ordre continuent de veiller au respect des règles de confinement, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dressé ce mercredi matin un nouveau bilan. Au total, 5,8 millions de contrôles et 359.000 procès-verbaux pour non-respect du confinement ont été effectués depuis la mise en place de strictes mesures de confinement pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

"Ma responsabilité, c'est de faire en sorte que le confinement soit surveillé pour protéger les Français", a-t-il expliqué sur 'LCI'.

Pour rappel, le Premier ministre Edouard Philippe a décidé de durcir les mesures de confinement, avec notamment la limitation des sorties à un kilomètre de son domicile, pendant une heure maximum, et la fermeture, sauf dérogation, des marchés alimentaires à ciel ouvert.

"On ne part pas en vacances pendant la période de confinement"

Le ministre de l'Intérieur a insisté sur l'impossibilité pour tous les Français de partir en vacances, qui commencent le 4 avril pour la zone C... "On ne part pas en vacances pendant la période de confinement... Il y aura des contrôles très stricts sur les départs des grandes villes. Nous contrôlerons les départs en train, en avion et sur les routes", a-t-il prévenu, alors que le trafic ferroviaire a été réduit à 6% de son offre habituelle.

Toujours dans le but d'empêcher les départs en vacances, Christophe Castaner a également demandé mardi aux préfets des zones touristiques "de vérifier les niveaux de location" des villes.

Des tests pratiqués par la police et la gendarmerie

Autre annonce faite par le ministre : les policiers et les gendarmes seront en mesure, "dans les heures qui viennent", de pratiquer des tests de dépistage. "Nous serons en capacité de tester des patients du Covid-19, notre savoir-faire en matière de police technique et scientifique va être totalement mobilisé au service de la santé des Français", a-t-il assuré.

"Nous avons déjà distribué 800.000 masques dans la police et la gendarmerie. Cette semaine, ce sont 300.000 masques supplémentaires", a-t-il également indiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.