Coronavirus : pas d'assouplissement du confinement en vue...

Coronavirus : pas d'assouplissement du confinement en vue...©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 10 novembre 2020 à 18h42

Jean Castex doit une nouvelle fois prendre la parole jeudi à 18 heures pour faire le point sur la situation, après un conseil de défense.

Il serait prématuré d'assouplir les dispositifs de confinement instaurés en octobre en France face à l'épidémie due au nouveau coronavirus, a déclaré ce mardi Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement...

"Il faut être extrêmement clair et transparent : aujourd'hui il semble très tôt pour proposer un assouplissement des règles qui ont été fixées", a-t-il prévenu.

Conseil de défense jeudi matin

Un nouveau conseil de défense consacré à la crise du coronavirus en France se réunira jeudi matin et le Premier ministre, Jean Castex, organisera le même jour à 18 heures une conférence de presse.

Selon les informations de l'agence de presse Reuters, une réunion en visioconférence également au programme à Matignon ce mardi à 20h30, avec tous les membres du gouvernement.

L'exécutif a instauré depuis le 30 octobre un confinement généralisé de la population, moins strict toutefois que celui imposé en mars, afin de lutter contre la deuxième vague de l'épidémie de COVID-19, qui a fait plus de 40.000 morts en France depuis la fin de l'hiver.

Ce nouveau tour de vis doit durer au moins jusqu'au 1er décembre et a succédé à des couvre-feux localisés. "Dans ce contexte, de premiers signaux indiquent, peut-être, le début d'effet de mesures qui ont été prises ces dernières semaines", a déclaré Gabriel Attal.

Les commerçants trépignent

Parmi les sujets les plus sensibles sur le terrain politique figure notamment la question du calendrier de réouverture des commerces dit "non essentiels", dont la fermeture a été vivement contestée par les professionnels concernés et par certains élus locaux.

Lundi, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a prévenu que le pic de la deuxième vague épidémique était "devant nous" tout en soulignant des "signes d'espoir" dans les métropoles concernées par le couvre-feu instauré avant le reconfinement. Selon le dernier bilan, l'épidémie de coronavirus a touché 1.807.479 personnes en France et causé 40.987 décès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.