Coronavirus : que pensent les Français des mesures de "déconfinement" ?

Coronavirus : que pensent les Français des mesures de "déconfinement" ?
fermeture due au coronavirus

Boursier.com, publié le jeudi 16 avril 2020 à 18h28

Sept Français sur dix sont favorables au confinement des "personnes à risque" après le 11 mai, mais une large majorité (62%) ne comprend pas que les lieux publics restent fermés.

Le retour à la normale à partir du 11 mai ? Pas encore, et les Français l'ont bien compris, quatre jours après l'allocution télévisée d'Emmanuel Macron. Le président a évoqué cette date, mais a surtout parlé d'un "déconfinement progressif", qui soulève de très nombreuses questions.

Selon une étude Ipsos/Sopra Steria réalisée pour France Télévisions, huit sondés sur dix se disent favorables à "l'interdiction des regroupements de plus de 100 personnes pendant plusieurs mois encore". Les mesures envisagées pour protéger les plus fragiles, avec un confinement prolongé pour les personnes âgées ou malades, sont validées par 70% des sondés. Dans le détail, 53% des personnes âgées de plus de 55 ans sont d'accord avec l'idée, et 68% de celles atteintes d'une maladie chronique.

Prêts à sacrifier les départs en vacances

L'idée d'une application telle que StopCovid pour retracer les contacts des malades est soutenue par 60% des sondés, même si la question de l'utilisation des données personnelles et du respect de la vie privée pose question.

Les Français se préparent aussi à faire une croix sur leurs séjours estivaux : plus de la moitié d'entre eux se disent favorables au fait que "la circulation sur le territoire soit limitée, avec par exemple l'interdiction de se déplacer dans une autre région pendant les vacances d'été".

La seule mesure qui ne reçoit pas majoritairement leur soutien est la fermeture (annoncée au moins jusqu'à mi-juillet) des lieux publics, des bars ou encore des restaurants. Le soutien tombe à 38% - 62% des sondés se disent défavorables à cette piste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.