Coup de pouce de 45 millions d'euros pour loger les sans-abri

Coup de pouce de 45 millions d'euros pour loger les sans-abri
population habitants foule

Boursier.com, publié le vendredi 13 septembre 2019 à 15h46

Le ministère du Logement a annoncé vendredi plus de moyens en 2020 pour venir en aide aux personnes sans domicile, dans le cadre du plan " Logement d'abord " lancé l'an dernier.

Le gouvernement a décidé de mettre la main à la poche pour aider les sans-abri... Une enveloppe de 45 millions d'euros supplémentaires devrait être accordée pour l'année prochaine dans le cadre du plan " Le logement d'abord et la lutte contre le sans-abrisme", mis en place en 2018 et pour toute la durée du quinquennat d'Emmanuel Macron. Il doit permettre de favoriser l'accès des personnes sans domicile à un logement de façon durable, au-delà des hébergements d'urgence.

"Le plan 'Logement d'abord' entre aujourd'hui dans une nouvelle phase marquée par un soutien financier accru", a affirmé le ministre Julien Denormandie dans un communiqué.

Huit millions d'euros seront également injectés pour un plan de lutte contre les bidonvilles. Les bailleurs HLM consacreront, quant à eux, 15 millions d'euros en plus à un fond consacré au logement d'urgence, portant ainsi le montant total à 60 millions d'euros la hausse des moyens consacrés au dispositif.

70.000 personnes ont trouvé un logement

Le bilan semble pour l'heure positif pour le gouvernement. Selon les chiffres de l'Etat annoncés en février dernier, le plan a déjà permis à quelque 70.000 personnes à la rue de trouver un logement durable (ce chiffre ne prend pas en compte les personnes sortant vers le parc privé) l'an dernier. Depuis le début du dispositif, 33.000 logements très sociaux ont également été créés et près de 1.400 places ont été ouvertes en pension de famille, qui accueillent des publics en situation d'exclusion.

La mise en oeuvre de ce plan concerne 23 territoires, tels que la ville d'Amiens, le département de Seine-Saint-Denis, la métropole de Lyon ou encore Bordeaux. Le gouvernement, qui compte faciliter le recensement des personnes sans-abri, va s'appuyer "sur les initiatives locales ". Les associations et élus regrettent toutefois le manque de statistiques officielles. Le dernier pointage de l'Insee date de 2012 et il dénombrait un peu plus de 140.000 personnes sans domicile.

Le dernier rapport sur le mal-logement de la Fondation Abbé-Pierre a estimé, de son côté, près de 4 millions de personnes mal logées en France en 2018, dont 200.000 sans-abri.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.