Coupe du Monde : Goldman Sachs s'est lourdement trompé sur l'Equipe de France

Coupe du Monde : Goldman Sachs s'est lourdement trompé sur l'Equipe de France
Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, décorations au centre de Moscou.

Boursier.com, publié le lundi 16 juillet 2018 à 15h16

Pire que Newton le perroquet ! Goldman Sachs a eu tout faux au jeu des pronostics lors de ce Mondial 2018, finalement remporté dimanche par la France... Dans une étude publiée le 11 juin dernier, la banque d'affaires américaine avait prédit la victoire du Brésil lors de cette Coupe du Monde organisée en Russie, en pariant d'ailleurs sur une finale opposant l'équipe carioca face à l'Allemagne de Toni Kroos. On sait ce qu'il en est advenu... Ces deux équipes sont tombées sans grand éclat, avec en particulier une Mannschaft renvoyée à la maison dès le premier tour.

Modèles prédictifs sophistiqués

Pour parvenir à ses conclusions hasardeuses, Goldman Sachs n'avait pourtant pas lésiné sur les moyens. Les analystes du géant de la finance avaient utilisé toute une batterie d'outils statistiques et d'analyses des données appliquées traditionnellement à l'économie et à la finance, en ayant recours au "machine learning" notamment. L'établissement avait même simulé 1 million de scénario possible afin de donner corps à ses corps à ses convictions.

La Croatie et les Bleus sous-estimés

Mais le ballon rond est capricieux... D'ailleurs, Goldman Sachs ne s'est pas trompé qu'un peu. L'erreur la plus flagrante est sans doute le faible poids accordée aux chances de la Croatie d'aller au bout de la compétition. Pour la banque, l'équipe au maillot à damier ne devait même pas passer le premier couperet, contrairement à l'Arabie Saoudite par exemple. Et l'équipe de France ? Goldman Sachs a là aussi manqué de vista puisqu'il pronostiquait une élimination des Bleus en demi-finale face à l'Allemagne.

Equipe type dans les choux

En ce qui concerne l'équipe type du mondial, là encore Goldman Sachs n'a pas brillé par sa clairvoyance. La banque avait sélectionné : David de Gea, Joshua Kimmich, Sergio Ramos, Matt Hummels, Marcelo, Kevin De Bruyne, Toni Kroos, Philippe Coutinho, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Hormis l'attaquant portugais et les milieux belges et brésiliens, aucun de ces joueurs ne s'est vraiment montré à la hauteur de l'enjeu... Il est d'ailleurs curieux de ne voir ni Luka Modric, ni Eden Hazard ni Antoine Griezmann, a posteriori les trois meilleurs joueurs du Mondial, dans ce classement...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU