Couvre-feu : l'Île-de-France va réduire son offre de transports en soirée

Couvre-feu : l'Île-de-France va réduire son offre de transports en soirée©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 octobre 2020 à 17h16

Après le couvre-feu de 21 heures, les fréquences de bus, métros et tramways seront fortement réduites, a indiqué Île-de-France Mobilités.

L'Île-de-France va adapter son offre de transports... Depuis la mise en place du couvre-feu entre 21h et 6h décidée par le gouvernement, Île-de-France Mobilités (IDFM) avait fait le choix de maintenir l'offre de transports en commun de la région parisienne à 100%, afin de laisser le temps aux Franciliens de s'organiser.

Mais "au regard du très faible trafic constaté cette semaine, et après avoir consulté les associations de voyageurs, Île-de-France Mobilités a demandé aux opérateurs de transport (RATP, SNCF et Optile) de procéder à des adaptations de service" à partir de 21h dès ce mercredi, a indiqué ce lundi l'autorité organisatrice dans un communiqué.

"L'amplitude horaire d'ouverture demeure inchangée pour ne pas pénaliser les Franciliens ayant l'obligation de se déplacer tôt le matin ou tard de le soir" et "l'offre de transports sera maintenue à 100% de 'ouverture jusqu'à 21h", détaille IDFM.

Un métro et un RER sur 2 devraient circuler

Dès mercredi à partir de 21h, l'offre du métro sera réduite "à 1 métro sur 2", de même que la fréquence des bus, sauf pour les lignes les plus fréquentées et des lignes "desservant les hôpitaux", qui ne subiront aucun changement. "Pour faire face aux situations de surcroît de trafic entre 20h et 21h, les lignes de métro 4, 7 et 13" seront toutefois renforcées ponctuellement sur ce créneau horaire.

Concernant les trains et RER, l'offre sera également réduite à 1 train sur 2 en soirée, "sauf pour les lignes où le temps d'attente est supérieur ou égal à 30 minutes en période normale", indique IDFM, ajoutant que "les correspondances seront également maintenues".

Chute de la fréquentation

Selon les données du trafic pour la semaine du 17 au 24 octobre de l'autorité organisatrice, après 21h, le trafic était de 13% par rapport à la normale et a chuté à presque 0 après 23h. La moyenne de fréquentation sur la journée était de 68% par rapport à la normale, et avant 6h, le trafic était de 70% par rapport au niveau habituel.

"Le niveau d'offre de transport sera analysé quotidiennement et pourra être adapté en fonction de la fréquentation et notamment après les vacances scolaires, afin de s'assurer de ne pas pénaliser les voyageurs contraints de prendre les transports en commun pendant le couvre-feu", a par ailleurs assuré Île-de-France Mobilités, qui dispose d'un budget annuel de près de 10 milliards d'euros pour financer les transports, comme le rappelle 'Les Echos'...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.