Couvre-feu : seulement 14.620 PV dressés

Couvre-feu : seulement 14.620 PV dressés
Couvre-feu, coronavirus, covid

Boursier.com, publié le mardi 27 octobre 2020 à 10h38

"Ce que je constate, c'est que le couvre-feu est très bien respecté là où on l'a décidé", se félicite le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

L'obligation de rester chez soi entre 21 heures et 6 heures du matin est bien respectée par les quelques trois quarts des Français concernés depuis le weekend dernier - soit environ 46 millions de personnes.

"Ce que je constate, c'est que le couvre-feu est très bien respecté là où on l'a décidé. Vous le savez, à partir de 21 heures, vous n'avez plus le droit de faire autre chose que la vie professionnelle (en dehors du domicile, NDLR). Il y a 12.000 policiers et gendarmes qui surveillent, grosso modo, la moitié du territoire qui est pris dans ce couvre-feu. Et il n'y a eu que 14.620 PV dressés... Pourtant, vous avez vu que la police et la gendarmerie sont très présentes ", a déclaré mardi matin sur France Inter le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

La zone s'étend

Pour neuf zones, dont l'Île-de-France, ce couvre feu est en place depuis une dizaine de jours, tandis que 54 nouveaux départements ont été ajouté au dispositif depuis vendredi à minuit.

Avec l'extension de la zone de couvre-feu, les verbalisations accélèrent, selon Europe 1. "Près de 3.000 personnes ont été verbalisées dans la seule nuit de samedi à dimanche. La première semaine de couvre-feu avait, elle, donné lieu à 4.777 verbalisations", estime la radio. Au total, 21.000 personnes ont été contrôlées dans la nuit de samedi à dimanche, soit deux fois plus de contrôles que le week-end précédent.

430 commerces verbalisés

Autres données livrées par Europe 1 : seuls 430 restaurants et commerces ont été verbalisés au cours du weekend. Par ailleurs, un millier de contrevenants qui ne portaient pas de masque dans la journée de samedi dans les secteurs où son port est pourtant obligatoires ont écopé d'une amende.

Le gouvernement devrait annoncer dans les jours à venir un nouveau tour de vis en France, face à la flambée des cas de contaminations et des hospitalisations. Parmi les scénarios envisagés figurent une avancée de l'heure du couvre-feu et un confinement durant le week-end sauf pour les déplacements essentiels. Les mesures pourraient s'appliquer en région parisienne, à Marseille et à Lyon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.