Couvre-feu, sorties, fêtes: les nouvelles règles à venir le 15 décembre

Couvre-feu, sorties, fêtes: les nouvelles règles à venir le 15 décembre
Coronavirus france, Jean Castex

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 10 décembre 2020 à 19h37

Face à une situation sanitaire encore dégradée, un couvre-feu sera imposé de 20h à 06h à partir du 15 décembre, sauf le 24 décembre, a annoncé jeudi le Premier ministre. Les musées, cinémas et théâtres resteront finalement fermés.

Face à une situation sanitaire encore dégradée, un couvre-feu sera imposé de 20h à 06h à partir du 15 décembre, sauf le 24 décembre, a annoncé jeudi le Premier ministre. Les musées, cinémas et théâtres resteront finalement fermés.

Très attendu, le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi soir à la télévision un calendrier de sortie de confinement plus progressif que prévu, compte-tenu de l'amélioration moins rapide qu'espérée de la situation sanitaire. L'objectif des 5.000 cas de coronavirus par jour ne sera ainsi pas atteint au 15 décembre. "Nous sommes sur une sorte de plateau" épidémique, a indiqué Jean Castex.

En conséquence, les musées, cinémas et théâtres, qui espéraient pouvoir rouvrir le 15 décembre, resteront finalement fermés 3 semaines supplémentaires. En outre, les règles précédemment définies pour les lieux de culte ne seront pas revues à la hausse.

Couvre-feu à 20h, y compris le 31 décembre

Le confinement strict sera bien levé le 15 décembre et sera remplacé comme prévu par un couvre feu, mais celui-ci sera plus strict qu'initialement envisagé. Il débutera ainsi dès 20h (et non 21h) et jusqu'à 06h du matin, et surtout, il restera en place le 31 décembre, soir du Réveillon de la Saint-Sylvestre. Seule exception, le couvre-feu sera levé pour la veillée de Noël, le 24 décembre.

A partir du 15 décembre, il ne sera plus obligatoire de présenter une l'attestation de déplacements en journée, et les déplacements inter-régions seront possibles. Le télétravail restera tout de même la règle partout où c'est possible, a précisé le Premier ministre.

Attestation toujours obligatoire pendant le couvre-feu

En revanche, les déplacements en soirée, pendant le couvre-feu nécessiteront toujours une attestation, et seront strictement contrôlés, avec des possibilité de dérogations limitées et soumises à la présentation d'une attestation de déplacement.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a précisé que les sorties pendant le couvre-feu seront autorisées pour 5 raisons : déplacement domicile/travail, raisons de santé, motif familial impérieux (garde d'enfant, assistance à personne vulnérable...), mission d'intérêt général (activités associatives...), promener un animal de compagnie. En revanche, les sorties pour une pratique sportive seront interdites après 20h.

Plus de 100.000 membres des forces de l'ordre mobilisés pour la Saint-Sylvestre

M. Darmanin a rappelé que les attestations seront obligatoires pendant le couvre-feu, accompagnées des documents justifiant le déplacement, faute de quoi, une amende de 135 euros sera appliquée.

Pour la nuit de Noël, le couvre-feu sera levé, mais Jean Castex a une nouvelle fois appelé les Français à ne pas se réunir à plus de 6 adultes à cette occasion. Pendant la période des fêtes de fin d'année, une attention particulière sera portée aux rassemblements non autorisés et aux fêtes sauvages, a précisé Gérald Darmanin. "Plus de 100.000 policiers et gendarmes seront mobilisés" pour la nuit de la Saint-Sylvestre, le 31 décembre, a précisé le ministre.

Les cas de Covid-19 encore loin de l'objectif des 5.000 par jour

Mis en place le 30 octobre, le deuxième confinement face à l'épidémie de Covid-19 avait été progressivement assoupli à partir du 28 novembre, avec la réouverture des commerces dits "non essentiels" avec en ligne de mire de nouveaux assouplissements le 15 décembre et le 20 janvier prochains, à condition que la situation sanitaire s'améliore suffisamment.

Emmanuel Macron avait indiqué le 24 novembre que le confinement pourrait être levé au 15 décembre si le reflux de l'épidémie venait à se confirmer, avec un nombre de cas journaliers ramené à 5.000 et un nombre de lits de réanimation occupés par des patients COVID-19 autour de 2.500-3.000. Mais mercredi soir, le nombre de nouveaux cas atteignait encore 14.595 cas en 24h, tandis que 25.558 lits d'hôpital étaient occupés par des patients Covid, dont 3.041 dans les services de réanimation (-47 en 24h).

Mercredi, la France en a enregistré 296 décès supplémentaires en 24 h, portant le nombre total de décès du Covid-19 à 39.035 depuis le début de l'épidémie au printemps dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.