Covid-19 : 1 PME sur 2 estime être dans l'incapacité de "supporter un troisième confinement"

Covid-19 : 1 PME sur 2 estime être dans l'incapacité de "supporter un troisième confinement"
Déconfinement, confinement, restaurants, masques, coronavirus, covid

Boursier.com, publié le mardi 26 janvier 2021 à 10h54

Selon une enquête de la Confédération des petites et moyennes entreprises, 54% des chefs d'entreprise craignent aujourdhui "pour la pérennité de leur entreprise".

Alors que l'exécutif doit décider cette semaine s'il serre encore la vis pour lutter contre la propagation du Covid-19, l'inquiétude monte chez les patrons de PME. Près d'1 chef d'entreprise sur 2 (49%) se dit "ne pas être en capacité de supporter un troisième confinement", comme le révèle une enquête dévoilée ce mardi par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME).

"L'absence de visibilité explique sans doute le fait que la majorité d'entre eux (54%) craignent aujourd'hui pour la pérennité de leur entreprise", souligne l'étude réalisée auprès de 2.400 dirigeants de TPE/PME entre le 7 et le 20 janvier 2021. Ils étaient 47% lors d'une précédente enquête en septembre.

Pour 53% des TPE/PME interrogés, le couvre-feu est considéré comme "un frein à l'activité" et 33% ont le sentiment que leur entreprise est "sous perfusion de l'Etat".

Des doutes sur leur capacité à rembourser le PGE

Concernant l'évolution de leur chiffre d'affaires en novembre et décembre 2020 par rapport à la même période de 2019, 65% affirment qu'il a baissé, 20% qu'il est stable et 15% font état d'une hausse. Du côté de leurs effectifs, ils sont en baisse dans 30% des cas, stables dans 61% des entreprises et en hausse dans 9%.

"A cet égard, au vu des résultats de cette enquête, il apparaît qu'environ 100.000 entreprises (soit 45% des 220.000 entreprises ayant utilisé leur PGE, sur un total de 630.000 entreprises signataires) doutent de leur capacité à rembourser le prêt garanti par l'Etat (PGE)", explique la CPME.

Des perspectives "mitigées mais pas catastrophiques"

L'enquête souligne également qu'1 entreprise sur 2 (49%) a bénéficié de reports de cotisations fiscales ou sociales. Parmi celles-ci, plus d'1 sur 3 (36%) estime ne pas être capable de les rembourser, contre 28% en septembre.

Pour 2021, les perspectives sont "mitigées mais pas catastrophiques". "Si 52% des répondants prévoient une baisse de chiffre d'affaires dans les prochains mois, 48% anticipent un maintien ou même une hausse. De même, si 25% envisagent de réduire leurs effectifs, 66% pensent le maintenir et 9% prévoient de recruter", souligne la CPME.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.