Covid-19 : 320.000 emplois ont été perdus en France l'année dernière

Covid-19 : 320.000 emplois ont été perdus en France l'année dernière©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 10 mars 2021 à 05h37

"320.000 emplois salariés privés perdus en 2020, c'est évidemment 320.000 emplois salariés perdus de trop, mais c'est trois fois moins que ce qui était anticipé", a souligné le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

"320.000 emplois salariés privés perdus en 2020, c'est évidemment 320.000 emplois salariés perdus de trop, mais c'est trois fois moins que ce qui était anticipé", a souligné le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Au quatrième trimestre 2020, 20.600 emplois salariés ont été détruits (-0,1%), public et privé confondus, selon les données définitives dévoilées par l'Insee ce mardi, alors que les premières estimations publiées il y a quelques semaines étaient plus pessimistes...

Sur l'année 2020, la baisse s'élève à 320.200 emplois dans le privé, tandis que 36.200 emplois ont été créés dans le secteur public. "Dans l'ensemble, l'emploi salarié demeure nettement inférieur à son niveau un an auparavant : -1,1 % soit -283.900 emplois", précise l'institut.

Dans le tertiaire marchand (-325.700) et l'industrie (-57.500), les pertes enregistrées sont particulièrement nombreuses. A l'inverse, le tertiaire non marchand (+68.000) et la construction (+31.000) ont créé des postes...

Effet du deuxième confinement

Au quatrième trimestre 2020, la baisse se concentre sur le secteur privé, avec 28.200 destructions nettes, sous l'effet du deuxième confinement, après un rebond de 1,7% l'été dernier (333.900 créations nettes au troisième trimestre). A l'inverse, le secteur public a gagné 7.600 emplois.

L'Insee note par ailleurs une poursuite du rebond de l'intérim. Après une chute de 40,3% au premier trimestre (-317.300 emplois), il a nettement rebondi : +22,9% et +22,8% aux deuxième et troisième trimestres (soit +107.700 et +131.600 emplois).

"Au quatrième trimestre, l'intérim continue de se redresser : +5,1% (soit +36.200 emplois). Il demeure toutefois au-dessous de son niveau de l'année précédente : -5,3%, soit 41.900 destructions d'emplois sur un an", explique l'institut.

"C'est trois fois moins que ce qui était anticipé !"

"320.000 emplois salariés privés perdus en 2020, c'est évidemment 320.000 emplois salariés perdus de trop, mais c'est trois fois moins que ce qui était anticipé", a tenu à souligner le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur 'France 2'.

"On annonçait 11% de récession, il y a eu un peu plus de 8% de récession... Qu'est-ce que cela prouve ?... L'économie française a des capacités de rebond exceptionnelles et l'économie française va surprendre la zone euro et le reste de l'Europe par sa capacité de rebond", a estimé le locataire de Bercy.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.