Covid-19 : 44% des Français ont l'intention de se faire vacciner

Covid-19 : 44% des Français ont l'intention de se faire vacciner©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 28 décembre 2020 à 14h55

Un taux parmi les plus bas du monde, selon une enquête mondiale de BVA...

Les Français, champions de la méfiance ? Alors que la France a débuté sa campagne de vaccination contre le Covid-19 ce dimanche, 44% de nos concitoyens se disent prêts à aller se faire vacciner, selon une enquête mondiale de BVA et du réseau WIN, réalisée dans 32 pays et publiée ce week-end dans le 'Journal du Dimanche'.

Ce taux est conforme à celui de l'étude CoviPrev menée depuis la mi-mars par Santé Publique France. L'Hexagone arrive ainsi en 30ème position et fait partie des quatre pays où l'intention de se faire vacciner contre le coronavirus est minoritaire, avec le Liban (44%), la Croatie (41%) et la Serbie (38%).

"La France a un niveau extrêmement bas parmi ces 30 pays. Entre le Liban et la Croatie, c'est-à-dire, très loin des autres pays européens, comme par exemple l'Allemagne, où on est à peu près aux deux tiers... La même chose pour l'Italie", où le taux d'adhésion atteint 70%, analyse le directeur général adjoint de l'institut de sondage Edouard Lecerf sur 'Europe 1'.

Les Vietnamiens et les Danois en tête

L'adhésion au vaccin est également très majoritaire aux Etats-Unis (67%) ou encore au Royaume Uni (81%). Les Vietnamiens sont même 98% à dire prêts à aller se faire vacciner contre le Covid-19, et les Danois sont 87%.

Parmi ces 44% de Français qui envisagent de se faire vacciner, seuls 13% affirment être "certains" de le faire. L'enquête souligne également que la méfiance des femmes dépasse celle des hommes. En effet, parmi ceux qui se disent d'accord pour être vaccinés, 55% sont des hommes et 45% des femmes. "Sans doute en raison de leur position sociale inférieure à celle des hommes", explique au 'JDD' Edouard Lecerf.

Méfiance encore plus grande chez les jeunes français

Par ailleurs, les jeunes français sont également les moins volontaires. Ils sont 28% chez les moins de 25 ans et 38% pour les 45-54 ans, contre 67% chez les plus de 65 ans à vouloir être vaccinés.

Pour le directeur général adjoint de BVA, cela s'explique notamment par un "scepticisme devenu structurel envers toutes les décisions qui viennent d'en haut", alors que 35% des Français pensent que le gouvernement a bien géré la crise liée au Covid-19, contre 63% des Allemands et 50% des Italiens...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.