Covid-19 : 61 milliards d'euros de recettes en moins pour le tourisme en France en 2020

Covid-19 : 61 milliards d'euros de recettes en moins pour le tourisme en France en 2020©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 08 janvier 2021 à 14h30

Les recettes touristiques ont chuté de 41%, a détaillé le secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne...

Les recettes touristiques ont chuté de 41%, a détaillé le secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne...

"Cette année 2020 a été un choc" pour le tourisme en France... En raison de l'épidémie de Covid-19 qui a fait chuter les déplacement et paralysé le trafic aérien, les recettes touristiques ont fondu de 41%, à 89 milliards d'euros l'an dernier, soit 61 milliards d'euros de manque à gagner pour le secteur, a indiqué ce vendredi le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme.

"C'est plus de 60 milliards d'euros de recettes qui manquent à l'appel pour le tourisme français", a ainsi affirmé Jean-Baptiste Lemoyne sur le plateau de l'émission 'Les 4 vérités' sur 'France 2', avant de préciser : "environ 30 milliards d'euros pour les recettes internationales en baisse de - 50%, et environ 30 milliards d'euros pour le tourisme domestique".

Faute de flux de voyageurs, la consommation touristique intérieure, évaluée à environ 180 milliards d'euros soit 7,4% du PIB national, a ainsi reculé d'environ un tiers, selon les chiffres d'Atout France, l'agence de développement touristique de la France.

"La France a été plus résiliente" que d'autres destinations

"Mais petite lueur d'espoir : la France a été plus résiliente que les autres destinations mondiales. Le moteur du tourisme européen a bien fonctionné l'été dernier, on a eu beaucoup de tourisme de proximité, les Belges, les Allemands, les Néerlandais, etc.", a fait remarquer le secrétaire d'Etat au Tourisme.

"Et, surtout, la clientèle française a fait un été et un automne bleu blanc rouge, et on espère qu'elle fera un hiver bleu blanc rouge", a ajouté Jean-Baptiste Lemoyne. "Rendez-vous le 20 janvier", a-t-il affirmé, appelant les voyageurs à "privilégier nos montagne" si à cette date, "on est en mesure d'offrir des activités".

Alors que les remontées mécaniques vont rester fermées jusqu'à fin janvier en raison de la dégradation de la situation sanitaire, les professionnels de l'hôtellerie-restauration se sont engagés à "ne pas prendre de frais sur les annulations tardives", a-t-il rappelé.

Les aides maintenues aussi longtemps que nécessaire

Jean-Baptiste Lemoyne s'est tout de même montré "confiant pour l'avenir". "La France reste la France et Paris reste Paris. Dès que ce sera possible, moi je sens une très grande envie de France. Nous mettrons le paquet avec Atout France pour faire la promotion de notre destination", a-t-il assuré.

Par ailleurs, le secrétaire d'Etat a indiqué que les aides au secteur du tourisme seraient maintenues aussi longtemps que nécessaire, rappelant que "16 milliards d'euros ont été décaissés" et "ont été en soutien aux professionnels". "En 2020, les faillites n'ont pas été supérieures aux années précédentes parce qu'il y a eu ces aides : activité partielle, fonds de solidarité...", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.