Covid-19 : 65% des Français favorables à un confinement le week-end dans les 20 départements sous tension

Covid-19 : 65% des Français favorables à un confinement le week-end dans les 20 départements sous tension
Paris, confinement, Covid-19.

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 26 février 2021 à 11h09

La décision d'appliquer des confinements le week-end est approuvée par 2 Français sur 3, y compris parmi ceux habitant dans les départements "sous surveillance", selon un sondage Harris Interactive pour 'LCI'.

La décision d'appliquer des confinements le week-end est approuvée par 2 Français sur 3, y compris parmi ceux habitant dans les départements "sous surveillance", selon un sondage Harris Interactive pour 'LCI'.

Faut-il un confinement le week-end dans les départements sous tension ? Lors d'une nouvelle conférence de presse jeudi soir, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que 20 départements ont été placés sous "surveillance particulière". Ils recouvrent toute l'Île-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, l'Oise, le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle ou encore l'Eure-et-Loir.

Comme c'est déjà le cas à Nice et dans les Alpes-Maritimes, ainsi qu'à Dunkerque (Nord) et son agglomération, ces territoires pourraient faire l'objet de mesures de confinements locaux si la situation continuait à se dégrader, après "concertations avec les élus", a précisé le chef du gouvernement. Ainsi, près de 25 millions de Français pourraient être concernés.

Selon un sondage Harris Interactive pour 'LCI', réalisé après la prise de parole de Jean Castex et dévoilé ce vendredi, l'idée d'appliquer des confinements locaux le week-end dans ces départements est plutôt bien reçue par les Français : 65% d'entre eux estiment qu'un confinement partiel est une bonne chose, contre 35% le voient d'un mauvais oeil.

65% des habitants des départements placés en "surveillance" sont favorables

Dans le détail, 24% des personnes interrogées jugent que c'est une "très bonne chose", 41% "plutôt une bonne chose", 21% "plutôt une mauvaise chose" et 14% une "très mauvaise chose". A noter qu'il en est de même pour les habitants des départements placés en "surveillance renforcée". L'étude souligne en effet que la même proportion (65%) est favorable à ces mesures localisées.

Reste que ces mesures locales ne semblent être qu'une étape vers un inévitable reconfinement national pour 54% des Français, contre 46% des sondés qui pensent qu'un troisième confinement peut être évité dans l'Hexagone, note l'enquête réalisée auprès d'un échantillon de 1088 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La mairie de Paris opposé à un confinement seulement le week-end

Il y a un mois, alors que l'exécutif souhaitait "se donner une chance", les Français étaient plus encore convaincus qu'un nouveau confinement aurait nécessairement lieu : 76% le considéraient alors comme inévitable, soit 22 points de plus qu'aujourd'hui, fait également remarquer l'étude.

Par ailleurs, la mairie de Paris s'est dit opposé un confinement seulement le week-end, sur le modèle de ce qui a été décidé à Nice et à Dunkerque, a indiqué son Premier adjoint Emmanuel Grégoire, prônant alors un confinement strict mais court, de trois semaines pour la capitale placée sous "surveillance particulière". Le gouvernement va étudier cette proposition, mais Gabriel Attal a toutefois émis des doutes sur la pertinence d'une telle hypothèse...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.