Covid-19 : appel à la "grève sanitaire" chez les enseignants ce mardi

Covid-19 : appel à la "grève sanitaire" chez les enseignants ce mardi
Collèges, lycées, covid-19, coronavirus

Boursier.com, publié le mardi 10 novembre 2020 à 11h06

"Ne pas renforcer le protocole sanitaire dès maintenant, c'est prendre le risque de fermer les établissements scolaires dans quelques semaines !", selon le SNES-FSU...

Des écoles seront perturbées ou fermées partout en France ce mardi... Plusieurs syndicats de l'enseignements ont en effet décidé de maintenir leur appel à la "grève sanitaire"', afin de dénoncer des mesures qu'ils estiment insuffisantes pour protéger élèves et personnels enseignants, face à la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19.

L'intersyndicale (FSU, FNEC-FP-FO, CGT, Educ'action, SNALC, SUD et SNCL-FAEN) considère que les nouvelles mesures prises par le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer jeudi dernier pour renforcer la réglementation sanitaire dans les écoles restent insuffisantes. Le SNES-FSU a lui aussi maintenu son appel à la grève pour ce mardi 10 novembre.

"L'appel est maintenu, notamment pour les établissements où les conditions ne seraient toujours pas satisfaites, je pense notamment aux collèges", a affirmé ce mardi sur 'franceinfo' la secrétaire générale adjointe du principal syndicat des enseignant du secondaire Sophie Venetitay.

Pour un protocole sanitaire renforcé

Selon elle, "le collège est encore oublié". Dans ces établissements, "il me semble qu'il faut aussi basculer sur un fonctionnement en demi-groupe", parce que "dans les collèges il y a aussi des classes de 28 à 30 élèves. Un collège, ça peut être 600 à 800 élèves qui se croisent dans les couloirs, et 400 à 500 élèves qui peuvent se croiser à la cantine, il faut donc des mesures fortes et claires sur les effectifs au collège", a-t-elle estimé.

"La situation sanitaire se dégrade de jour en jour et pourtant l'Education nationale semble évoluer dans un monde parallèle où un protocole renforcé 'si possible' suffirait à protéger les personnels, les élèves et leurs familles. Ne pas renforcer le protocole sanitaire dès maintenant, c'est prendre le risque de fermer les établissements scolaires dans quelques semaines !", écrit le SNES-FSU dans un communiqué.

"Une mobilisation importante en collège"

"Renforcer le protocole sanitaire c'est aussi protéger les élèves, les adultes mais aussi les familles de chacun d'entre eux", a ajouté le syndicat, qui a dévoilé "des premiers chiffres qui montrent une mobilisation importante en collège". "Le message est clair : il faut un protocole renforcé : demi-groupe, aération, cantine", a-t-il insisté.

Le 5 novembre, Jean-Michel Blanquer avait annoncé plusieurs nouveaux aménagements, afin de limiter les risques de contamination au nouveau coronavirus dans les lycées, notamment en autorisant davantage de cours à distance, à condition de conserver au moins 50% d'enseignement en présentiel pour chaque élève.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.