Covid-19 : "ce 9 juin est la date des promesses tenues", dit Gabriel Attal

Covid-19 : "ce 9 juin est la date des promesses tenues", dit Gabriel Attal
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 09 juin 2021 à 13h35

"Vous l'avez compris ce 9 juin, n'est pas un avant-goût mais une saveur de la vie d'avant", a affirmé le porte-parole du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres.

"Vous l'avez compris ce 9 juin, n'est pas un avant-goût mais une saveur de la vie d'avant", a affirmé le porte-parole du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres.

Alors que la France est entrée dans la troisième phase du déconfinement, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a tenu son habituel point presse, à l'issue du Conseil des ministres ce mercredi, auquel tous les ministres et ministres délégués ont assisté, une première depuis l'entrée en vigueur en octobre des restrictions liées à l'épidémie de Covid-19.

"Vous l'avez compris ce 9 juin, n'est pas un avant-goût mais une saveur de la vie d'avant", a-t-il affirmé sur cette nouvelle étape dans la levée des restrictions, qui entraîne notamment un couvre-feu décalé à 23h, un recours au télétravail assoupli et des restaurants et cafés pouvant accueillir en intérieur avec une jauge de 50%.

"Ce 9 juin est la date des promesses tenues", s'est également félicité le porte-parole du gouvernement. "Si nous pouvons rouvrir, c'est grâce aux Français", a-t-il souligné, avant d'annoncer de nombreuses bonnes nouvelles sur le front sanitaire.

"Seuls 4 départements ont un taux d'incidence au-dessus de 100"

"Le taux d'incidence est passé sous les 70 cas pour 100.000 habitants en France et seuls 4 départements en France ont un taux d'incidence au-dessus de 100", a détaillé Gabriel Attal. "Dans certains territoires du Sud-Ouest, le virus recule à nouveau", a-t-il précisé alors qu'une alerte avait été émise la semaine dernière concernant un regain de l'épidémie dans certains départements...

"Le nombre de cas détectés chaque jour est bien inférieur à ce que nous avons connu au cours des précédentes semaines", s'est encore félicité le porte-parole, qui appelle toutefois les Français à rester "vigilants". Il a également appelé à la vigilance les personnes ayant bénéficié d'une première injection de vaccin. "Lorsque l'on a bénéficié d'une seule injection on n'est pas pleinement protégé", a-t-il rappelé.

"Le pass sanitaire, c'est la liberté"

Gabriel Attal a par ailleurs défendu la mise en place ce mercredi du pass sanitaire, qui doit permettre d'accéder notamment aux événements rassemblant plus de 1.000 personnes. Selon lui, il s'agit d'"une nouvelle arme" dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19, comme le sont les gestes barrières.

Revenant sur la campagne de vaccination en France, le porte-parole du gouvernement s'est réjoui de son avancée. Selon les derniers chiffres de la direction générale de la Santé, plus de 28 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 42,8 % de la population totale et 54,6 % de la population majeure) et près de 13 millions de personnes reçu deux injections (soit 19,1 % de la population totale et 24,4 % de la population majeure).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.