Covid-19 : Comment la France prépare une campagne de vaccination à grande échelle

Covid-19 : Comment la France prépare une campagne de vaccination à grande échelle©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 25 novembre 2020 à 10h23

Négociations en cours avec Recipharm, leader suédois dans le développement et la fabrication de produits pharmaceutiques

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l'Industrie, a salué l'annonce de la signature d'une lettre d'intention entre la biotech américaine Moderna et Recipharm, une entreprise de l'industrie pharmaceutique, pour produire en France le vaccin contre la Covid-19 développé par Moderna. Le vaccin sera ainsi conditionné sur le site de Recipharm basé à Monts en Indre-et-Loire, sa mise sur le marché étant conditionnée à l'autorisation des autorités sanitaires compétentes.

Recipharm est le leader suédois dans le développement et la fabrication de produits pharmaceutiques. Spécialisé dans la sous-traitance pour d'autres laboratoires, le groupe fait confiance à la France depuis 2007, date de sa première implantation à l'étranger. Recipharm devient en février 2020, l'un des 5 plus grands CDMO ( "Contract Development and Manufacturing Organization" pour "sous-traitance pharmaceutique") dans le monde.

Aujourd'hui, Recipharm possède 30 unités de production en Europe, aux Etats-Unis, en Israël et en Inde...

Quatre sites en France

Le groupe est présent à travers la France avec quatre sites : Fontaine-les-Dijon (21), Kaysersberg (68), Pessac (33) et Monts (37), spécialisé dans les médicaments injectables et formes stériles à usage humain, vétérinaires ou destinés aux essais cliniques.

L'Etat discute actuellement avec Recipharm pour accompagner son développement et augmenter ses capacités de mise à disposition de doses de vaccins.

Innovation en marche

Moderna développe actuellement un candidat vaccin contre la Covid-19, basé sur la très innovante technologie dite "à ARN messager". Actuellement en phase III d'essais cliniques, le vaccin devra d'abord recevoir l'agrément des autorités européennes avant d'être mis sur le marché au sein de l'Union européenne.

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, déclare : "Cette annonce, que je salue, intervient quelques jours après celle de Delpharm, autre fabricant pour tiers de l'industrie pharmaceutique française et qui conditionnera en France, à Saint-Rémy-sur-Avre en Normandie, un autre vaccin en développement, celui de Pfizer-BioNtech. Nous continuerons à veiller à ce que l'industrie pharmaceutique française soit solidement intégrée dans les chaînes de productions européennes de vaccins contre la Covid-19".

Rappelons que Moderna et Pfizer ont annoncé de trèsbons résultats pour leur vaccin expérimental contre le coronavirus, avec une efficacité de l'ordre de 95%...

La France a quant à elle déjà sécurisé 90 millions de dosesauprès de 7 fournisseurs pour le premier semestre 2021. Une enveloppe de 1,5 milliards d'euros a ainsi été provisionnée dans le budget 2021 de la Sécu afin d'acheter les vaccins, mais aussi d'organiser la logistique et de rémunérer ceux qui distribuent, inoculent ou tracent administrativement chaque injection...

Les Français restent méfiants...

Les achats de vaccins sont rendus possibles grâce aux préréservations de l'Union européenne, qui négocie avec les groupes pharmaceutiques pour la France...

Les 90 millions de doses permettraient de vacciner 45 millions de personnes à raison de deux doses par personne.

Les scientifiques estiment généralement que 60 à 70% de la population, soit 40 à 47 millions d'habitants, devraient être vaccinés pour une bonne protection contre le Covid-19. Le gouvernement tablerait plutôt sur 35 millions de vaccinations l'an prochain, avec une difficulté de taille à prendre en compte : les Français sont particulièrement méfiants à rétifs à cette idée... Hier soir, lors de sa dernière allocution télévisée, Emmanuel Macron a bien précisé que la vaccination ne sera pas obligatoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.