Covid-19 : déconfinement progressif et prudent en vue au Royaume-Uni

Covid-19 : déconfinement progressif et prudent en vue au Royaume-Uni
Boris Johnson

Orange avec Boursier.com, publié le lundi 22 février 2021 à 16h17

Boris Johnson souhaite mettre en place un plan de déconfinement progressif, avec pour priorités de rouvrir les écoles et de permettre les rassemblements sociaux...

Boris Johnson souhaite mettre en place un plan de déconfinement progressif, avec pour priorités de rouvrir les écoles et de permettre les rassemblements sociaux...

Le plan de déconfinement pour le Royaume-Uni sera dévoilé ce lundi. Alors que le déploiement rapide des vaccins contre le Covid-19 et les mesures de confinement ont permis de ralentir la propagation du coronavirus et de ses variants, le Premier ministre britannique Boris Johnson va présenter un plan de déconfinement afin de rouvrir progressivement l'économie, lourdement affectée par les restrictions sanitaires.

"Nos décisions seront basées à chaque étape sur les dernières données, et nous seront prudents dans notre approche afin de ne pas défaire les progrès accomplis jusqu'à présent", a déclaré le dirigeant britannique, selon un communiqué diffusé par ses services.

Boris Johnson souhaite ainsi mettre en place désormais un plan de déconfinement très progressif, avec pour priorités de rouvrir les écoles et de permettre les rassemblements sociaux.

Le plan présenté au Parlement

Dans le détail, les écoles pourraient rouvrir dès le 8 mars. Ensuite, à partir du 29 mars, les rassemblements en extérieur limitées à 6 personnes ou 2 foyers différents pourront être autorisés. Cette feuille de route sera présentée au Parlement ce lundi. Suivra ensuite une conférence de presse télévisé dans la soirée.

Our decisions will be made on the latest data at every step, and we will be cautious about this approach so that we do not undo the progress we have achieved so far and the sacrifices each and every one of you has made to keep yourself and others safe.
- Boris Johnson (@BorisJohnson)

Entre la pression des élus de son propre Parti conservateur pour relancer l'économie et celle des conseillers scientifiques qui craignent une résurgence de la crise sanitaire en cas de déconfinement hâtif, le Premier ministre britannique fait face à une mission délicate.

Mesures de confinement en vigueur depuis début janvier

Ces derniers mois, il est d'ailleurs apparu bien plus prudent à propos de l'épidémie, tandis que son ministre de la Santé Matt Hancock a indiqué dimanche que tout assouplissement des mesures de confinement - comme la réouverture des écoles - serait suivi d'une période de deux semaines pour constater l'impact sanitaire sur l'ensemble de la population.

Pour rappel, les mesures de confinement sont en vigueur depuis près de deux mois, alors que la Grande-Bretagne déplore l'un des plus lourds bilans de la crise sanitaire, avec plus de 120.000 décès, et a connu son plus important creux économique en 300 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.