Covid-19 : des mesures supplémentaires attendues à Dunkerque

Covid-19 : des mesures supplémentaires attendues à Dunkerque
Dunkerque, Covid-19.

Boursier.com, publié le mardi 23 février 2021 à 10h59

Le taux d'incidence dans la communauté urbaine de Dunkerque s'établit à 901 cas pour 100.000 habitants, soit plus de quatre fois la moyenne nationale, selon l'Agence régionale de santé.

Après les Alpes-Maritimes, l'une des principales villes des Hauts-de-France va devoir se soumettre à son tour à des dispositifs spécifiques pour faire face à l'épidémie de Covid-19. Face à la dégradation de la situation sanitaire, le maire de Dunkerque Patrice Vergriete s'est entretenu ce mardi par téléphone avec le Premier ministre Jean-Castex.

Tous deux "ont convenu, au regard de la forte dégradation des indicateurs sanitaires de ces dernières heures, que des mesures supplémentaires de freinage de l'épidémie doivent être prises" pour la sous-préfecture du département du Nord, a indiqué Matignon.

Le ministre de la Santé Olivier Véran doit se rendre sur place mercredi. Une consultation sera menée afin de déterminer, en lien avec les élus et les autorités publics du territoire, la réponse la mieux adaptée à cette situation.

Taux d'incidence supérieur à celui du secteur de Nice

D'après les données de l'Agence régionale de santé, le taux d'incidence dans la communauté urbaine de Dunkerque s'établit à 901 cas pour 100.000 habitants, soit plus de quatre fois la moyenne nationale (193 au 18 février dernier). Ce taux dépasse même celui du secteur de Nice, qui est de 751 cas pour 100.000 habitants. Lundi, le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé un confinement du littoral pour les deux week-ends à venir et de nouvelles restrictions sanitaires pour les commerces.

Selon 'France Bleu Nord', la très grande présence du variant anglais inquiète. Dans la semaine du 15 au 21 février, 70% des prélèvements au centre hospitalier de Dunkerque pour le Covid-19 ont été détectés positifs au variant anglais.

Mi-février, la préfecture du Nord avait déjà annoncé un renforcement des mesures contre le Covid-19, en décalant l'arrivée et la sortie des classes dans les écoles maternelles et élémentaires afin d'éviter les attroupements et de faire fonctionner les collèges et lycées "en mode mixte (présentiel/distanciel) pour réduire le nombre d'élèves présents".

Un confinement comme dans les Alpes-Maritimes ?

"On est dans une période de vacances... Aujourd'hui, le nombre de personnes qui vont à Dunkerque, au Touquet, à Boulogne, à Calais, est tout à fait considérable", a souligné le président du département du Nord Jean-René Lecerf, interrogé ce mardi sur 'franceinfo'.

"Il va de soi que si des mesures strictes ne sont pas prises en termes de confinement, même partiel, je m'attends à des chiffres beaucoup plus inquiétants encore à la fin des vacances", a-t-il alerté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.