Covid-19 : des soldes en avril ou en mai pour écouler les stocks ?

Covid-19 : des soldes en avril ou en mai pour écouler les stocks ?
Bruno Le Maire

Orange avec Boursier.com, publié le lundi 22 mars 2021 à 13h12

Le gouvernement envisage de permettre aux commerçants de liquider leur marchandise en dehors des périodes de soldes...

Le gouvernement envisage de permettre aux commerçants de liquider leur marchandise en dehors des périodes de soldes...

Les commerçants bientôt autorisés à liquider leurs stocks hors des périodes habituelles de soldes ? Alors que les magasins "non essentiels" ont dû baisser le rideau dans les 16 départements nouvellement confinés, les commerçants ne savent toujours plus quoi faire de leurs stocks. Le ministre délégué aux PME Alain Griset doit proposer d'ici la semaine prochaine des solutions pour soutenir les commerçants et traiter les stocks de l'habillement notamment.

L'une des solutions envisagées pourrait être des soldes en avril ou en mai. "Oui nous avons commencé à réfléchir là-dessus", a confié ce lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur 'RTL', qui se refuse néanmoins à évoquer une période de soldes en tant que tel.

"Nous travaillons sur deux options, qui peuvent être complémentaires", a expliqué le locataire de Bercy. D'abord, "nous travaillons sur la liquidation des stocks normalement réservée à la période de soldes, ce qui voudrait dire que nous pourrions autoriser la liquidation des stocks, y compris si nous ne sommes pas en période de soldes", a-t-il ainsi affirmé.

"Des compensations financières"

"Et puis pour tous ceux pour lesquels l'indemnisation du fond de solidarité ne serait pas suffisante, même si elle est déjà très généreuse, on verra s'il peut y avoir des compensations financières", a poursuivi Bruno Le Maire.

Pour rappel, fin 2020, Bercy réfléchissait déjà à un dispositif à mettre en place dans le cas où les commerçants ne parviendraient pas à écouler l'ensemble de leurs stocks en décembre et janvier, en rachetant les surplus pour sauver leur trésorerie. Il a ensuite été décidé de décaler le lancement des soldes d'hiver.

La liste des magasins autorisés à ouvrir ou pas pourrait évoluer

Par ailleurs, le ministre de l'Economie a indiqué que la liste des magasins autorisés à ouvrir ou pas pourrait évoluer, alors que le gouvernement a reçu des critiques sur le choix des magasins et commerces laissés ouverts dans les 16 départements reconfinés. "Ma porte est ouverte. On va regarder toutes les situations qui font débat et s'il y a des possibilités de faire évoluer les choses pour garantir la cohérence des décisions que nous avons prises", a-t-il souligné.

Un décret paru ce week-end au Journal officiel a précisé tous les commerces qui peuvent rester ouverts dans les 16 départements soumis au reconfinement. Ainsi fleuristes, chocolatiers, concessions automobiles, coiffeurs, librairies ou encore magasins de musique peuvent continuer à accueillir des clients.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.