Covid-19 : deux tiers des centres commerciaux fermeront dès ce soir en France

Covid-19 : deux tiers des centres commerciaux fermeront dès ce soir en France
immobilier commercial magasin centre commercial

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 05 mars 2021 à 12h25

Quelque 136 centres commerciaux supplémentaires vont fermer ce vendredi soir.

Quelque 136 centres commerciaux supplémentaires vont fermer ce vendredi soir.

Sans surprise, le Pas-de-Calais sera le seul département à passer sous le régime du confinement le week-end dès cette semaine, a annoncé Jean Castex jeudi soir lors de sa conférence de presse. Le Premier ministre a également indiqué que les Hautes-Alpes, l'Aisne et l'Aube rejoignaient la liste des départements placés sous "surveillance renforcée", alors que 20 territoires y figuraient déjà depuis la semaine dernière.

Si ces départements classés "à risque" échappent au confinement le week-end, la progression du Covid-19 reste inquiétante, poussant ainsi le gouvernement à prendre de nouvelles mesures contraignantes, dont la fermeture de certains centres commerciaux à compter de ce vendredi soir.

Il a ainsi été décidé la fermeture des espaces commerciaux non alimentaires de plus de 10.000 mètres carrés dans 22 des 23 départements placés "sous surveillance renforcée", et celle de plus de 5.000 mètres carrés dans le Pas-de-Calais.

136 nouveaux centres commerciaux fermés

Ces mesures doivent entrer en vigueur ce vendredi à minuit. Selon le chef du gouvernement, elles doivent permettre de "limiter les risques de regroupements ou de brassage dans l'espace public ou dans les grands magasins".

Ces nouvelles règles entraîneront la fermeture de "136 nouveaux centres" dans l'Hexagone, portant le total à 536, a précisé Gontran Thüring, délégué général du Conseil national des centres commerciaux (CNCC), au 'Monde'. "Au total, les deux tiers des centres n'ouvriront plus au public en France", a-t-il ajouté. Pour rappel, près de 400 centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés sont fermés depuis fin janvier...

Une décision trop radicale ?

Pour Gontran Thüring, interrogé sur 'TF1', cette décision semble trop radicale... "On aurait pu trouver d'autres solutions, comme celles qu'ils avaient déjà proposées : l'augmentation de la jauge, doubler la densité, passer d'une personne par 8 mètres carrés à une personne par 16 mètres carrés", a-t-il regretté.

Fin janvier dernier, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait assuré que les commerces devant fermer leurs portes seraient "largement indemnisés, quoi qu'il en coûte" pour l'Etat. Il estimait que la fermeture des centres commerciaux coûtait 500 millions d'euros de plus par mois aux finances publiques, précisant que la facture était bien moins élevée qu'un confinement...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.