Covid-19 : Emmanuel Macron appelle à vacciner tous les jours "matin, midi et soir"

Covid-19 : Emmanuel Macron appelle à vacciner tous les jours "matin, midi et soir"
Macron vaccination

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 23 mars 2021 à 12h42

Avec l'accélération prévue des livraisons de vaccins dans les prochaines semaines, des campagnes de vaccinations ciblées vers certaines professions exposées pourraient être envisagées à partir d'avril-mai, selon le chef de l'Etat.

Avec l'accélération prévue des livraisons de vaccins dans les prochaines semaines, des campagnes de vaccinations ciblées vers certaines professions exposées pourraient être envisagées à partir d'avril-mai, selon le chef de l'Etat.

La France fera de la vaccination "le coeur de la bataille" contre le Covid-19... C'est le message qu'a souhaité faire passer le président de la République Emmanuel Macron, en déplacement ce mardi à Valenciennes pour rencontrer des professionnels mobilisés dans la campagne de vaccination.

Alors que l'exécutif mise sur les vaccinodromes pour accélérer la campagne de vaccination, le chef de l'Etat a appelé à vacciner "au maximum" tous les jours "matin, midi et soir", tout en réaffirmant que la priorité reste pour l'instant de vacciner les personnes les plus à risque de développer des formes graves de Covid-19.

"On va changer de dimension à partir d'avril", a-t-il annoncé, après avoir visité un centre de vaccination et une pharmacie à Valenciennes, soulignant que la France "se bat pour avoir des doses". "Il n'y pas de week-end et de jours fériés pour la vaccination", a-t-il ajouté

Les enseignants pourront se faire vacciner dès mi-avril

Ainsi, avec l'accélération prévue des livraisons de vaccins dans les prochaines semaines, des campagnes de vaccinations ciblées vers certaines professions exposées pourraient être envisagées à partir d'avril-mai, selon Emmanuel Macron. "Les enseignants en feront légitimement partie", a-t-il assuré.

Le président a également précisé que l'Etat allait envoyer 30.000 doses supplémentaires cette semaine, et 30.000 autre la suivante, soit 140.000 en tout, dans les Hauts-de-France, région "très touchée".

Vaccination ouverte aux plus de 70 ans dès samedi

Par ailleurs, "on va faire deux choses qu'on va accélérer à partir de ce samedi", a -t-il affirmé, expliquant qu'un effort supplémentaire serait fait en direction des plus de 75 ans n'ayant pas encore été vaccinés, parfois faute de créneau disponible, ainsi qu'un élargissement aux personnes âgées de 70 à 75 ans.

"On va continuer à aller chercher les plus de 75 ans qui ne se sont pas fait encore vacciner et tous ceux qui n'ont pas réussi à avoir de rendez-vous", et "à partir de samedi on va ouvrir les rendez-vous au plus de 70 ans et ouvrir la vaccination dans les centres aux 70-75 ans", a-t-il détaillé. "On va descendre d'une tranche d'âge, ça va être le deuxième mouvement", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.