Covid-19: Joe Biden veut "agir vite" pour soutenir l'économie américaine

Covid-19: Joe Biden veut "agir vite" pour soutenir l'économie américaine©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 05 février 2021 à 22h37

Le président américain a fait savoir vendredi qu'il entendait accélérer l'adoption de son plan de 1.900 Mds$, alors que les élus républicains traînent des pieds au Sénat. Joe Biden s'est donné les moyens de se passer d'un accord bipartisan.

Plus de deux semaines après sa prise de fonction, le 20 janvier, le président américain Joe Biden entend "agir vite" pour faire adopter son ambitieux plan de soutien de l'économie américaine, qui prévoit une enveloppe de 1.900 milliards de dollars pour lutter contre les dégâts de la crise du coronavirus.

Alors que le marché de l'emploi américain a encore montré de signes de faiblesse en janvier après un sombre mois de décembre, Joe Biden a indiqué vendredi depuis la Maison Blanche qu'il préfèrerait que son plan obtienne un soutien bipartisan au Congrès. Mais il a ajouté qu'il était prêt à le faire passer avec le seul soutien des Démocrates : il faut "agir vite", car "il est clair que notre économie est toujours en difficulté", a-t-il martelé.

Biden bien décidé à verser 1.400$ à presque tous les Américains adultes

"Beaucoup de gens perdent espoir et attendent l'aide du gouvernement, c'est ce que nous allons faire, et nous allons le faire maintenant", a affirmé le président américain, qui a fait de la lutte contre le coronavirus et de la reprise économique ses principaux chevaux de bataille.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le Sénat a adopté par 51 voix contre 50 un texte de procédure budgétaire permettant de faire approuver en urgence ("fast tracking") le plan Biden avec une majorité simple de 51 voix. Il s'agit d'une bonne nouvelle, car sans cette procédure, c'est une majorité des deux tiers qui serait requise, alors que les Démocrates disposent au mieux de 51 voix sur 100 au Sénat.

Cependant, les Républicains rechignent à adopter un plan de grande ampleur, et ont proposé un plan réduit de 618 Mds$, que Joe Biden a rejeté. Le président a défendu vendredi son programme, notamment le volet d'aide directe aux Américains. "Je ne vais pas diminuer le montant du chèque destiné aux Américains. Ce sera 1.400$, point." a notamment lancé le président. Le "package" républicain prévoit de son côté des chèques de 1.000$ par Américain, soumis à un plafond de ressources.

Pas le moment de penser à l'orthodoxie budgétaire

Joe Biden a estimé qu'il est plus important d'investir massivement dans l'économie que de se préoccuper du déficit budgétaire. "Si l'on ne débloque pas une aide suffisante, sortir de la crise sera plus longue", a prévenu le président, avant de critiquer l'orthodoxie budgétaire défendue par le parti républicain. "Dire aux Américains qu'on ne disposer pas de l'argent pour les aider est tout simplement faux", a-t-il assené.

Face à la pandémie de Covid-19, le PIB des Etats-Unis a chuté de 3,5% en 2020, sa pire année depuis la 2e guerre mondiale. Malgré les espoirs nés de la vaccination et le soutien massif de la Réserve fédérale et de l'Etat, la reprise fait encore face à de nombreuses incertitudes en 2021.

458.000 morts du coronavirus aux Etats-Unis, 35,2 millions de doses de vaccin injectées

En janvier, l'économie américaine n'a créé que 49.000 emplois après en avoir détruit 227.000 en décembre. Pour l'instant, sur les 20 millions d'emplois détruits au printemps 2020 par le choc de la crise sanitaire, environ 12 millions ont été recréés, mais à un rythme qui s'est nettement ralenti ces derniers mois, pointant la nécessité d'un soutien budgétaire accru.

La pandémie a fait plus de 458.000 morts aux Etats-Unis, le pays du monde le plus touché. Cependant, après un pic fin 2020, le nombre de nouveaux cas quotidiens et les hospitalisations sont désormais en recul depuis un mois, et la vaccination monte en puissance, avec 35,2 millions d'injections déjà effectuées. Le 25 janvier, Joe Biden a estimé que les Etats-Unis se rapprocheraient de l'immunité collective face au Covid-19 d'ici à l'été grâce aux vaccins.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.