Covid-19 : l'enseignement à distance perturbé par des "attaques informatiques", indique Blanquer

Covid-19 : l'enseignement à distance perturbé par des "attaques informatiques", indique Blanquer
Ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 06 avril 2021 à 13h17

Le ministre de l'Education nationale a dénoncé "des attaques informatiques apparemment venues de l'étranger pour empêcher les serveurs de fonctionner", évoquant le cas du site du Cned "Ma classe à la maison"...

Le ministre de l'Education nationale a dénoncé "des attaques informatiques apparemment venues de l'étranger pour empêcher les serveurs de fonctionner", évoquant le cas du site du Cned "Ma classe à la maison"...

Alors que les élèves doivent reprendre les cours à la maison grâce à des outils numériques en raison de la fermeture des écoles décidée par le gouvernement pour faire face à l'épidémie de Covid-19, de nombreux bugs ont été signalés ce mardi par des professeurs, parents et élèves, perturbant ainsi l'enseignement à distance. Les différentes plateformes numériques mises en place par les régions et l'Education nationale sont concernées.

L'Espace Numérique de Travail (ENT) et la plateforme de formation en ligne du Centre national d'enseignement à distance (Cned), qui doivent permettre d'assurer les cours à distance pour les enfants, se sont retrouvés rapidement saturés dans plusieurs régions, en raison d'un trop grand nombre de connexions simultanées.

En déplacement ce mardi, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a de son côté évoqué auprès de 'franceinfo' "des attaques informatiques apparemment venues de l'étranger pour empêcher les serveurs de fonctionner", citant le cas du site du Cned "Ma classe à la maison".

Retour à la normale "dans la journée" ?

Ces espaces numériques de travail "dépendent d'un opérateur qui eu un incendie à Strasbourg il y a quelque temps, qui n'a pas pu faire face à l'afflux de connexions ce matin", a expliqué le ministre, qui fait référence à OVH.

Selon lui, la situation pourrait être "rétablie dans la journée". "Le travail technique est en train d'être fait pour rétablir cela", a assuré Jean-Michel Blanquer, précisant que cette cyberattaque "ne touche pas tout le monde partout".

Le Cned propose trois plateformes pédagogiques gratuites en fonction des niveaux (école, collège, lycée) au sein du dispositif "Ma classe à la maison", que le ministre devait promouvoir lors de son déplacement mardi matin, premier jour d'au moinstrois semaines de fermeture des écoles en raison de l'épidémie de coronavirus.

Déjà des pannes lors du premier confinement

Le Snes-FSU, qui estime qu'au moins six régions sont touchées par ces pannes ou ralentissements, a dénoncé la situation. "Ecole à distance, saison 2, des ENT en rade, ma classe à la maison du Cned perturbée. Confirmation qu'aucune leçon n'a été tirée du crash de l'an dernier", a écrit le principal syndicat du secondaire sur Twitter.

En mars 2020, lors du premier confinement, de multiples pannes avaient déjà touché les espaces numériques de travail et les outils de visioconférence, indispensables pour la poursuite de l'enseignement à distance.

Comme le révélait 'Challenges', la Cned avait également été victime au printemps dernier d'une vaste cyberattaque "par déni de service". Il s'agit d'une attaque qui a pour objectif de rendre indisponible un service ou d'empêcher les utilisateurs d'un service de l'utiliser, en saturant les serveurs avec de multiples tentatives de connexion simultanées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.