Covid-19 : la France assouplit les conditions de voyage dès vendredi

Covid-19 : la France assouplit les conditions de voyage dès vendredi
Aéroport, voyages, Covid-19

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 11 mars 2021 à 14h47

"Il ne sera plus nécessaire de justifier d'un motif impérieux pour les déplacements en provenance ou vers l'Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle Zélande, le Royaume-Uni et Singapour", annonce le Quai d'Orsay.

"Il ne sera plus nécessaire de justifier d'un motif impérieux pour les déplacements en provenance ou vers l'Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle Zélande, le Royaume-Uni et Singapour", annonce le Quai d'Orsay.

Pour tenir compte de l'évolution épidémique internationale, la France va assouplir à partir du vendredi 12 mars les conditions d'entrée et de sortie de son territoire pour certains pays situés hors de l'espace européen, annonce ce jeudi le Quai d'Orsay.

"Il ne sera plus nécessaire de justifier d'un motif impérieux pour les déplacements en provenance ou vers l'Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle Zélande, le Royaume-Uni et Singapour, du fait de la diffusion très large du variant britannique en France et de la situation sanitaire spécifique de ces pays", peut-on lire dans un communiqué.

Pour les déplacements vers et depuis ces pays, les autres restrictions à la circulation restent "en vigueur", ajoute le communiqué. La présentation d'un test PCR négatif de moins de 72 heures avant le départ, notamment, reste ainsi nécessaire.

La liste des motifs impérieux et personnels élargie

Pour rappel, depuis le 1er février, toute entrée en France et toute sortie du territoire à destination ou en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne est interdite sauf motif impérieux, et toute entrée à partir d'un pays de l'Union européenne est conditionnée à la réalisation d'un test PCR, à l'exception des travailleurs transfrontaliers.

Par ailleurs, la liste des motifs impérieux et personnels a été élargie pour inclure "l'ensemble des relations familiales et ajouter de nouvelles situations liées à l'éloignement familial". Cela concerne les couples mariés et pacsés mais dont l'un des membres est établi à l'étranger pour raison professionnelle.

"Les étudiants en situation de passer un concours" ajoutés à la liste

Les enfants mineurs scolarisés en France alors que le foyer familial est établi à l'étranger et les couples avec enfants, vivant l'un en France, l'autre à l'étranger et séparés sont également désormais inclus dans cette liste.

"Les étudiants en situation de passer un concours sont aussi ajoutés à la liste ainsi que les retours vers la résidence principale lorsqu'elle est établie en France", ajoute le Quai d'Orsay, précisant que "les modèles d'attestations dérogatoires de déplacements internationaux seront mis à jour en conséquence".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.