Covid-19 : le Danemark suspend le vaccin d'AstraZeneca

Covid-19 : le Danemark suspend le vaccin d'AstraZeneca©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 11 mars 2021 à 12h27

"Nous n'avons pas renoncé à l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca, mais nous la suspendons" en raison de craintes liées à des troubles de la coagulation signalés parmi des personnes vaccinées, a indiqué le directeur de l'Autorité de santé danoise.

"Nous n'avons pas renoncé à l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca, mais nous la suspendons" en raison de craintes liées à des troubles de la coagulation signalés parmi des personnes vaccinées, a indiqué le directeur de l'Autorité de santé danoise.

Par précaution, l'Autorité de santé danoise a annoncé ce jeudi la suspension pendant 14 jours de l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19, en raison de craintes liées à des troubles de la coagulation signalés parmi des personnes vaccinées, dont un cas au Danemark.

"Nous devons, avec l'Agence danoise des médicaments, répondre aux signalements de possibles effets secondaires importants, à la fois au Danemark et dans d'autres pays européens", a indiqué dans un communiqué le directeur de l'autorité de santé, Søren Brostrøm, sans préciser combien de cas avaient été signalés.

Cette semaine, l'Autriche a suspendu l'utilisation d'un lot de doses AstraZeneca afin d'enquêter sur le décès d'une femme à la suite de troubles de la coagulation et un cas d'embolie pulmonaire. L'Estonie, Lettonie, Lituanie et Luxembourg ont également interrompu les injections à partir de ce lot d'un million de doses distribué à 17 pays européens.

Des contrôles de qualité rigoureux selon AstraZeneca

Selon AstraZeneca, qui ne fait état d'aucun cas confirmé d'effets secondaires graves associés au vaccin, ses doses de vaccin sont soumises à des contrôles de qualité rigoureux. Mercredi, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a de son côté affirmé qu'aucune preuve ne permettait pour l'instant d'établir un lien entre le vaccin d'AstraZeneca et les deux cas signalés en Autriche.

L'EMA a également estimé que le nombre d'événements thromboemboliques, qui se caractérisent par la formation de caillots sanguins, chez les personnes ayant reçu une injection de vaccin AstraZeneca n'est pas plus élevé que dans la population générale, avec 22 cas signalés sur les 3 millions de personnes vaccinées à la date du 9 mars.

"Nous n'avons pas renoncé à l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca"

De son côté, l'Agence des médicaments danoise attend de plus amples investigations de l'EMA, ajoutant que que la campagne vaccinale au Danemark était prolongée jusqu'au 15 août en raison de cette suspension. "Il est important de souligner que nous n'avons pas renoncé à l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca, mais que nous la suspendons", a souligné Søren Brostrøm.

A la Bourse de Londres, la nouvelle a fait baisser de plus de 2% le titre du laboratoire anglo-suédois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.