Covid-19 : "le vaccin AstraZeneca est recommandé", affirme Emmanuel Macron

Covid-19 : "le vaccin AstraZeneca est recommandé", affirme Emmanuel Macron
Delpharm, Emmanuel Macron

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 09 avril 2021 à 13h11

"Je me fie aux autorités sanitaires pour vous dire que le vaccin AstraZeneca est recommandé et doit être utilisé en suivant ces préconisations et en particulier les préconisations en termes d'âges", a déclaré le président...

"Je me fie aux autorités sanitaires pour vous dire que le vaccin AstraZeneca est recommandé et doit être utilisé en suivant ces préconisations et en particulier les préconisations en termes d'âges", a déclaré le président...

En visite ce vendredi à l'usine Delpharm d'Eure-et-Loir qui vient de commencer à embouteiller le vaccin de Pfizer/BioNTech, le président de la République Emmanuel Macron s'est exprimé depuis Saint-Rémy-sur-Avre, notamment pour défendre le vaccin AstraZeneca pour les plus de 55 ans.

"Je me fie aux autorités sanitaires pour vous dire que le vaccin AstraZeneca est recommandé et doit être utilisé en suivant ces préconisations et en particulier les préconisations en termes d'âges", a assuré le chef de l'Etat. "On ne l'utilise pas pour les plus jeunes, mais pour les plus âgés on continuera surtout quand on a un facteur de risque", ajouté.

"Pour toutes les personnes de plus de 55 ans et présentant des facteurs de risques, le vaccin AstraZeneca est recommandé", a-t-il insisté, reconnaissant dans le même temps avoir "pris moins vite le virage du vaccin ARN messager".

La HAS opte pour la combinaison vaccinale

Pour rappel, la Haute autorité de santé (HAS) a recommandé ce vendredi de recourir aux vaccins à ARN messager (ARNm) contre le Covid-19 pour le rappel chez les personnes âgées de moins de 55 ans ayant reçu en première dose le Vaxzeria d'AstraZeneca, qui ne sont désormais plus éligibles à ce produit réservé aujourd'hui aux populations les plus âgées.

La HAS "recommande d'utiliser les vaccins à ARNm actuellement disponibles (c'est-à-dire celui de Pfizer et BioNTech ou celui de Moderna) pour l'administration, avec leur accord, de la deuxième dose chez les personnes de moins de 55 ans ayant reçu une première dose du vaccin Vaxzeria avec un intervalle de 12 semaines entre les doses", est-il indiqué dans un avis rendu public.

De son côté, l'OMS a répété qu'elle ne pouvait faire de recommandation sur un changement de vaccin anti-Covid entre deux doses, faute de "données adéquates", alors que la France compte le faire pour les moins de 55 ans qui ont reçu une première dose d'AstraZeneca.

"Le vaccin français de Sanofi est en train d'avancer"

Par ailleurs, Emmanuel Macron s'est montré confiant dans la capacité de produire à l'avenir "plusieurs vaccins français". Le vaccin du groupe français Sanofi est toujours en train d'avancer, a-t-il souligné. Selon le laboratoire, le vaccin à ARNm de Sanofi ne devrait pas être prêt cette année.

Sur la question d'une possible accélération de la vaccination des enseignants en prévision de la rentrée scolaire, le chef de l'Etat estime que "d'un point de vue de santé publique, il n'y aurait aucun sens à vacciner un enseignant de 30 ans en priorité sur ses parents de 70 ans - ce serait même un contre-sens sanitaire".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.