Covid-19 : les Français favorables à un reconfinement national ?

Covid-19 : les Français favorables à un reconfinement national ?
Reconfinement, troisième confinement national covid, coronavirus

Boursier.com, publié le jeudi 28 janvier 2021 à 14h32

Selon un sondage Harris Interactive, 87% des Français anticipent que le gouvernement prendra la décision d'un nouveau confinement au niveau national...

Que va décider le gouvernement ? Alors que l'hypothèse d'un troisième confinement dans l'Hexagone pour faire face à l'épidémie de Covid-19 est évoquée depuis plusieurs jours, 87% des Français anticipent que le gouvernement confirmera cette décision au niveau national, comme le révèle une enquête Harris Interactive pour 'LCI' ce jeudi.

Dans ce contexte, 64% des Français semblent prêts à se reconfiner et sont favorables à l'instauration d'un reconfinement. A l'inverse, 36% y sont opposés, selon l'étude menée en ligne mercredi auprès d'un échantillon de 1.234 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

"Au cours du mois de janvier, on note une croissance de l'adhésion à la mesure potentielle (10 points en 20 jours)", précise l'enquête. Dans le détail, 27% d'entre eux y sont "très favorables" et 37% "plutôt favorables". Seuls 14% des personnes interrogées se disent "très opposés" à cette mesure.

Les Français favorables à un "reconfinement rapide" ?

Un autre sondage, réalisé par Ifop-Fiducial pour 'CNews' et 'Sud Radio', révèle par ailleurs que 47% des Français sont favorables à un confinement "dur" comme celui du printemps dernier, alors que 46% préféreraient un confinement "allégé".

Toujours selon cette étude, 53% des sondés préféreraient "un reconfinement rapide" du pays, qui devra alors permettre de prévenir une prochaine forte augmentation des hospitalisations liées au Covid-19.

Dans le détail, les Français les plus jeunes sont les plus nombreux à vouloir la mise en place d'un "reconfinement rapide" (56% des moins de 35 ans et 59% des 35-49 ans), tandis que les 65 ans et plus estiment de leur côté qu'il est préférable de mesurer les effets du couvre-feu avant d'opter pour un "reconfinement immédiat".

Qu'est-ce qu'un "confinement très serré" ?

A l'issue du conseil de défense sanitaire qui s'est tenu mercredi à l'Elysée, le porte-parole du gouvernement avait pour rappel indiqué que le couvre-feu généralisé à 18h "freine dans une certaine mesure la circulation du virus", mais pas suffisamment. Le gouvernement doit consulter cette fin de semaine les parlementaires et partenaires sociaux avant de prendre une décision.

"Nous travaillons en anticipation de ce point d'étape qui sera fait" lors de l'examen des conséquences du couvre-feu, avait-il poursuivi, évoquant "plusieurs scénarios" à l'étude, "qui vont du cadre actuel", piste qu'il juge "peu probable", à un confinement très serré, qui a été abordé" mercredi matin. Ce confinement "très serré" serait un confinement qui aurait "des effets rapides et efficaces pour freiner davantage la circulation du virus", a-t-il ajouté sur 'France Inter' ce jeudi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.