Covid-19 : les magasins de jeux vidéo finalement autorisés à ouvrir en zones confinées

Covid-19 : les magasins de jeux vidéo finalement autorisés à ouvrir en zones confinées
manette switch

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 24 mars 2021 à 18h24

"Un décret publié ce week-end est venu préciser les annonces de Jean Castex", a annoncé le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs, qui "salue l'évolution du gouvernement et la juste prise en compte du jeu vidéo".

"Un décret publié ce week-end est venu préciser les annonces de Jean Castex", a annoncé le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs, qui "salue l'évolution du gouvernement et la juste prise en compte du jeu vidéo".

Alors que les librairies et les disquaires ont obtenu le droit de rester ouverts dans les 16 départements français concernés par les nouvelles restrictions sanitaires depuis samedi dernier, les jeux vidéo n'avaient pas été cités comme biens culturels essentiels par le gouvernement. Un arbitrage qui avait suscité la colère du secteur...

En début de semaine, le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (S.E.L.L), qui avait notamment interpellé plusieurs personnalités politiques telles que la ministre de la Culture Roselyne Bachelot ou encore le secrétaire d'Etat chargé du Numérique Cédric O, a annoncé que le jeu vidéo avait finalement rejoint la liste des commerces autorisés dans les zones concernées par le reconfinement.

"La mobilisation du jeu vidéo a été entendue ! Un décret publié ce week-end est venu préciser les annonces de Jean Castex. Le S.E.L.L salue l'évolution du gouvernement et la juste prise en compte du jeu vidéo", a écrit le syndicat sur Twitter...

"Le premier loisir numérique et culturel des Français"

Ce décret "se réfère à celui du deuxième confinement et confirme que le jeu vidéo est autorisé à la vente, dans les magasins de moins 400 m(2) et les surfaces supérieures à 400 m(2) ouverts, au titre de l'activité : 'commerce de détail d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé'", détaille-t-il, tout en remerciant les ministres Roselyne Bachelot et Cédric O qui "ont plaidé la cause du jeu vidéo".

Le S.E.L.L avait par ailleurs rappelé le jeu vidéo était "le premier loisir numérique et culturel des Français, numéro un chez les jeunes", alors que "87% des 19-24 ans, 82% des 25-34 ans jouent !"

"Un domaine plus important que celui du cinéma au niveau du monde"

La différence de traitement entre des industries culturelles avait par ailleurs agacé le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon, qui évoquait dimanche dernier sur 'franceinfo' "un exemple qui montre le caractère absurde, bureaucratique, technocratique des décisions prises".

"Alors on ouvre les librairies, on ouvre les disquaires... Et les jeux vidéo ? C'est la première industrie culturelle du pays. Le budget des jeux vidéo, c'est un domaine dans lequel brillent les Français, et plus important que celui du cinéma au niveau du monde", avait-il fait valoir...

"Pourquoi ferme-t-on les magasins qui vendent, ou les rayons qui vendent des jeux vidéo, alors que précisément quand on se confine, c'est une des activités auxquelles on se livre le plus volontiers, et au demeurant, mis de côté les jeux vidéo absurdes, violents, grossiers qui existent, il y en a plein qui sont de pures merveilles esthétiques, culturelles ?", s'était-il demandé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.