Covid-19 : "les variants appellent à de nouvelles mesures", affirme Olivier Véran

Covid-19 : "les variants appellent à de nouvelles mesures", affirme Olivier Véran
Olivier Véran, Ministre de la Santé...

Boursier.com, publié le jeudi 28 janvier 2021 à 14h53

Le couvre-feu national à 18h pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a été efficace, mais cette efficacité s'estompe, a indiqué le ministre de la Santé...

Appliqué depuis une dizaine de jours, le couvre-feu national à 18h en France pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a été efficace, mais cette efficacité s'estompe, a indiqué le ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran lors d'un point sur la situation épidémiologique ce jeudi.

"Il y a d'abord eu un effet réel mais cette efficacité s'estompe et ne suffit pas à faire reculer le virus", a-t-il ainsi affirmé devant la presse, tout en rappelant l'objectif : "Nous voulons éviter une épidémie dans l'épidémie". "Le virus circule beaucoup et un peu plus chaque semaine. Le nombre de nouvelles contaminations augmente d'environ 10% par semaine en moyenne depuis trois semaines", a-t-il également expliqué.

"Nous sommes sur un plateau montant", a poursuivi le ministre de la Santé, tout en faisant état d'une augmentation de la tension sanitaire et de la pression hospitalière au cours des deux dernières semaines.

De 500 patients atteints de ces variants à plus de 2.000

"Le nombre de réanimation a augmenté. Je peux vous citer des exemples d'hôpitaux qui procèdent actuellement à des transferts de patients", a reconnu Olivier Véran, avant d'ajouter : "Il y a 3.100 patients atteints en réanimation, la tension hospitalière est réelle".

Concernant les variants, qui donne un nouvel élan à cette épidémie, le ministre les a qualifiés "de nouveaux virus", qui "appellent à de nouvelles mesures pour nous protéger". "Les variants circulent activement, nous sommes passés de 500 patients atteints de ces variants à plus de 2.000", a-t-il précisé.

Vers une vague épidémique "plus forte encore que les précédentes" ?

Olivier Véran a également évoqué les pays voisins comme le Portugal et l'Espagne où les variants circulent très vite et aggravent la situation sanitaire. "Ils sont susceptibles d'entraîner une vague épidémique très forte, plus forte encore que les précédentes", a-t-il encore prévenu.

Sur la question des vaccins et les difficultés rencontrées par les fabricants à tenir la cadence, le ministre de la Santé a dit qu'il souhaitait que "les laboratoires respectent leur part du contrat et puissent livrer dans les meilleures conditions et les meilleurs délais".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.