Covid-19 : "nous pourrions être au pic" de la troisième vague, selon Gabriel Attal

Covid-19 : "nous pourrions être au pic" de la troisième vague, selon Gabriel Attal
Gabriel Attal, porte-parle du gouvernement.

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 21 avril 2021 à 13h53

La France pourrait être "au pic de l'épidémie de Covid ou proche de l'être", a indiqué le porte-parole du gouvernement lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

La France pourrait être "au pic de l'épidémie de Covid ou proche de l'être", a indiqué le porte-parole du gouvernement lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Deux semaines après la mise en place des mesures sanitaires restrictives pour tenter d'endiguer l'épidémie de Covid-19, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a fait le point sur la situation à la sortie du Conseil des ministres.

"Les premiers effets sont perceptibles, le nombre de cas diminue légèrement tout comme le taux d'incidence", a-t-il affirmé ce mercredi, tout en indiquant que "nous pourrions être au pic de l'épidémie de Covid ou proche de l'être".

"Les résultats sont positifs, mais insuffisants. L'épidémie recule deux fois moins qu'en novembre. La pression hospitalière reste très forte et nous sommes très loin d'un retour à une activité médicale normale", a néanmoins souligné le porte-parole du gouvernement. D'importantes disparités territoriales sont également observées, a-t-il ajouté.

Les voyageurs en provenance d'Inde soumis à une quarantaine

Alors que le rebond de l'épidémie de Covid-19 en Inde lié à l'émergence d'un nouveau variant Indien inquiète, les voyageurs en provenance de ce pays seront soumis au dispositif de quarantaine obligatoire qui sera mis en place à partir de samedi en France, a par ailleurs annoncé Gabriel Attal. D'autres pays pourraient suivre.

Pour rappel, après la suspension des vols avec le Brésil, Matignon a déjà annoncé samedi l'instauration d'une quarantaine obligatoire de 10 jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud, face à l'inquiétude sur les variants du Covid-19. S'ils ne respectent pas cette nouvelle règle, ils paieront une amende de 1.500 euros et de 3.000 euros en cas de récidive, avait indiqué lundi Gabriel Attal sur 'Europe 1'.

Un majeur sur quatre a reçu une première dose

Concernant la vaccination, "au cours de la semaine écoulée, 2,5 millions de doses de vaccins ont été injectées", a détaillé le porte-parole, affirmant qu'"un majeur sur quatre" en France a reçu une première dose. Il a également confirmé que l'utilisation du vaccin Johnson & Johnson débutera la semaine prochaine. "Se faire vacciner c'est se protéger mais aussi nous permettre d'avancer vers la réouverture du pays", a-t-il martelé.

Alors qu'un nouveau Conseil de défense s'est tenu ce mercredi matin pour aborder notamment les modalités du déconfinement, Gabriel Attal indique qu'Emmanuel Macron a confirmé le calendrier : le retour en présentiel des écoliers le 26 avril, des collégiens et lycéens le 3 mai, la fin des restrictions de circulation le 3 mai et la réouverture des commerces actuellement fermés, des terrasses et de certains lieux de culture à la mi-mai. En revanche, le couvre-feu n'a pas été évoqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.