COVID-19 : Sanofi et GSK fourniront 300 millions de doses de vaccin à l'Union européenne

COVID-19 : Sanofi et GSK fourniront 300 millions de doses de vaccin à l'Union européenne©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 03 août 2020 à 06h54

Les discussions de Sanofi et GSK avec l'UE garantissent que les Européens auront accès à un vaccin contre la COVID-19, dès que sa sécurité et son efficacité seront démontrées...

Sanofi, qui vendredi avec GSK, a fait part d'une collaboration avec le gouvernement des Etats-Unis pour accélérer le développement et la fabrication d'un vaccin contre la COVID-19, annonce maintenant avec ce même partenaire être en discussion avancée avec l'Union européenne pour lui fournir jusqu'à 300 millions de doses de vaccin COVID-19.

Production en Europe

Le candidat-vaccin, développé par Sanofi en partenariat avec GSK, repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l'adjuvant à usage pandémique développé par GSK. Les doses seraient produites dans des pays européens et en particulier en France, en Belgique, en Allemagne et en Italie.

Prix "abordable"

Ces discussions sont un jalon important des initiatives engagées pour protéger la population européenne contre la Covid-19 et répondre à ses besoins. Elle garantit que les Européens auront accès à un vaccin potentiel pour les protéger contre la COVID-19, dès lors que sa sécurité et son efficacité auront été démontrées.

"Nous nous sommes toujours engagés à fournir un vaccin à un prix abordable qui soit accessible à tous et sommes reconnaissants à la Commission européenne de son engagement constant à nos côtés et de son soutien", a déclaré Thomas Triomphe, Vice-Président Exécutif et Responsable Monde de Sanofi Pasteur. "Avec GSK, nous travaillons sans relâche pour développer et produire un vaccin permettant de remédier à cette crise sanitaire mondiale".

Un vaccin au 1er semestre 2021 ?

Sanofi dirige le développement clinique et les procédures d'enregistrement du vaccin. Le groupe pharmaceutique prévoit de débuter une étude de phase I/II en septembre, suivie d'une étude de phase III d'ici à la fin de 2020. Si les données sont positives, l'approbation réglementaire de ce vaccin pourrait être obtenue dès le 1er semestre de 2021.

Parallèlement, Sanofi et GSK augmentent leurs capacités de production de l'antigène et de l'adjuvant pour pouvoir assurer la fabrication de jusqu'à un milliard de doses par an au total.

Un vaccin pour tous

En 2021-2022, les deux partenaires prévoient également de mettre une portion significative de leur production totale à la disposition de l'initiative mondiale "Access to COVID-19 Tools (ACT) Accelerator", une collaboration internationale de chefs de gouvernement et de dirigeants d'organisations internationales de santé, d'entreprises et d'organismes caritatifs pour accélérer le développement, la production et l'accès équitable à des tests de dépistage de la COVID-19, ainsi qu'à des traitements et vaccins contre cette maladie.

Un candidat-vaccin à ARN messager avec Translate Bio

En plus du développement d'un vaccin à base de protéine recombinante en collaboration avec GSK, Sanofi développe également un candidat-vaccin à ARN messager en partenariat avec Translate Bio. De toutes les multiples plateformes innovantes de développement de vaccins actuellement expérimentées par le secteur pharmaceutique, celle de l'ARNm est considérée comme l'une des plus prometteuses.

Sanofi prévoit de débuter une étude de phase I d'ici à la fin de l'année et, si ses données sont positives, d'obtenir l'approbation de son vaccin au plut tôt au 2e semestre de 2021. Translate Bio a mis en place les capacités de production nécessaires d'ARNm et Sanofi prévoit d'être en mesure de fournir entre 90 et 360 millions de doses par an.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.