Covid-19 : une nouvelle aide pour les anciens étudiants boursiers en recherche d'emploi

Covid-19 : une nouvelle aide pour les anciens étudiants boursiers en recherche d'emploi
jeune emploi chômeur

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 05 février 2021 à 13h56

"Tous les jeunes diplômés qui sont en recherche d'emploi et qui étaient boursiers au titre de l'année universitaire 2019-2020" pourront conserver une partie de leur bourse d'étude pendant 4 mois, a annoncé la ministre du Travail Elisabeth Borne.

"Tous les jeunes diplômés qui sont en recherche d'emploi et qui étaient boursiers au titre de l'année universitaire 2019-2020" pourront conserver une partie de leur bourse d'étude pendant 4 mois, a annoncé la ministre du Travail Elisabeth Borne.

Pour ne laisser aucun jeune "sur le bord de la route" comme l'avait promis Elisabeth Borne, le gouvernement multiple les mesures. Une nouvelle aide pour soutenir les jeunes diplômés à la recherche d'un premier emploi, qui pourront conserver une partie de leur bourse d'étude pendant 4 mois, a été mise en place, dans le cadre du plan de relance des jeunes proposé par le gouvernement.

"Je voudrais dire à tous les jeunes diplômés qui sont en recherche d'emploi et qui étaient boursiers au titre de l'année universitaire 2019-2020 qu'ils ont droit à une aide de 4 mois", a ainsi annoncé la ministre du Travail sur 'France Bleu' ce vendredi.

Ces ex-étudiants boursiers "toucheront 70% du montant de leur bourse" et ceux qui ne vivent plus chez leurs parents recevront 100 euros supplémentaires, a-t-elle détaillé, invitant dès à présent tous les jeunes diplômés concernés à contacter Pôle Emploi pour bénéficier du dispositif.

Des "dizaines de milliers d'ex-étudiants boursiers" concernés

Ce coup de pouce concerne tous les jeunes de moins de 30 ans diplômés en 2020 ou 2021 d'un bac +2 minimum, et qui ont bénéficié d'une bourse sur critères sociaux pendant leurs études. Selon Elisabeth Borne, "plusieurs dizaines de milliers d'ex-étudiants boursiers" pourroaient en bénéficier, pour un montant maximum de 500 euros par mois.

Pour les étudiants non boursiers, la ministre rappelle que le plan "1 jeune 1 solution" comprend également des "primes à l'embauche", des "formations - 400.000 en 2021 vers des métiers qui recrutent". De plus, le gouvernement a "revalorisé la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle... Là aussi, c'est 500 euros par mois", a-t-elle ajouté.

L'apprentissage en hausse

Par ailleurs, la ministre du Travail a dressé un bilan 2020 concernant l'apprentissage, indiquant que 495.000 contrats ont été signés en 2020, contre 350.000 en 2019. Elle évoque des chiffres très satisfaisants notamment en Île-de-France avec 108.000 apprentis, soit une hausse de 44% par rapport à 2019.

"Un nouveau record historique pour l'apprentissage en 2020 ! Pour la première fois, la France passe la barre des 500 000 apprentis recrutés. Continuons pour assurer un meilleur avenir professionnel à nos jeunes", a tweeté ce vendredi Emmanuel Macron...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.