Crédit immobilier : le marché est en train d'atterrir

Crédit immobilier : le marché est en train d'atterrir
A lire aussi

LesEchos, publié le vendredi 26 janvier 2018 à 12h09

Aprèsplusieurs années exceptionnelles et en dépit de conditions de financement très favorables, le marché du crédit immobilier est bel et bien en train d'atterrir, ont confirmé les données publiées jeudi par l'Observatoire Crédit Logement/CSA.

Certes, la production de crédits au cours de l'année 2017 a encore augmenté de 4,2 % en un an. Et ce, même si ces données mettent de côté les rachats de créances, c'est-à-dire les opérations réalisées par les ménages ayant profité de la baisse des taux pour diminuer le coût de leur prêt avec une nouvelle banque.

Une hausse trompeuse

Mais cette hausse est trompeuse car elle ne traduit qu'une augmentation du montant moyen par opération. En revanche, le nombre de prêts accordés en 2017 a très légèrement reculé (-0,8 %) sur…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Crédit immobilier : le marché est en train d'atterrir
  • avatar
    xavier -

    Et que dire de ces "analystes" qui ont, soit disant fait des longues études...?
    Entre 1970 et 2000, observez des taux dans l'immobilier à 15 %, puis à .8 %, puis à 5 %.
    A cette époque, l'inflation réelle était compensée par la hausse des salaires pour les remboursements d'emprunts immobiliers.
    >>> Aujourd'hui, je vous prie de faire le même type de calcul avec un bien immobilier qui a pris + 50 % en 20 années et avec un taux de 1%. Cherchez l'erreur et le coût pour les nouveaux acheteurs pendant 25 ou 30 ans. Et l'âge qu'ils auront à la date finale de remboursement. Et, surtout, observez le Capital Restant Dû, à l'aube de vos 70 ans. Cherchez l'erreur dans l'analyse...!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]