Crise au LSE: le fonds TCI demande le départ immédiat du président

Crise au LSE: le fonds TCI demande le départ immédiat du président

Le fonds activiste TCI veut le renvoi immédiat du président du LSE après le départ abrupt du directeur général, Xavier Rolet, ici le 4 novembre 2013 à Londres

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 30 novembre 2017 à 14h58

Le fonds activiste TCI a maintenu jeudi sa demande d'un renvoi immédiat du président du London Stock Exchange (LSE), prolongeant la crise de gouvernance du groupe boursier au lendemain du départ abrupt de son directeur général, Xavier Rolet. 

Le fondateur de TCI (The Children's Investment Master Fund), Christopher Hohn, a écrit au LSE pour répéter que le groupe devait "convoquer une assemblée générale des actionnaires" au plus tard de 28 décembre. Il souhaite que les actionnaires se prononcent sur le sort du président, Donald Brydon, dont TCI souhaite le départ.

"Notre position n'a pas changé là-dessus", a souligné M. Hohn dans son courrier qui ne réclame plus, en revanche, le maintien de M. Rolet.

TCI, qui détient 5% du capital du LSE, a contribué ces dernières semaines à une vive polémique sur la gouvernance du groupe boursier en demandant le maintien du directeur général, le Français Xavier Rolet, qui devait partir d'ici fin 2018 en vertu d'une annonce surprise du LSE le 19 octobre. 

Le fonds activiste mettait en avant le fait que, sous le mandat de M. Rolet, entamé en 2009, le LSE était devenu un groupe diversifié sur les marchés, gérant la Bourse de Londres et la Bourse de Milan, le spécialiste des indices Russell ou encore la chambre de compensation LCH. La capitalisation boursière du groupe a été multipliée par 20 en huit ans.

M. Rolet a toutefois jeté l'éponge mercredi et annoncé son départ immédiat, regrettant "beaucoup de mauvaise publicité, ce qui n'a pas aidé le groupe".

Dans la foulée, le LSE avait annoncé mercredi que Donald Brydon ne serait pas candidat à une réélection en 2019, espérant ainsi mettre un terme à la contestation de TCI et clore la crise publique de gouvernance. 

Cette polémique avait poussé le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, à intervenir verbalement: mardi, il s'était dit "déconcerté", jugeant que la contribution de M. Rolet au LSE avait certes été "extraordinaire" mais que "tout a une fin".

L'agitation tombe mal pour le LSE, qui tente de se remettre de l'échec cuisant en mars du mariage prévu avec l'opérateur de la Bourse de Francfort, Deutsche Börse, qui n'a pu être validé par la Commission européenne dans un contexte rendu difficile par le Brexit. 

La place de Londres est en outre candidate, comme New York et des places financières asiatiques, à l'accueil de la cotation boursière du géant saoudien Saudi Aramco, qui prévoit une entrée sur le marché d'ampleur historique.

 
0 commentaire - Crise au LSE: le fonds TCI demande le départ immédiat du président
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]