Crise : Axa met 300 millions d'euros sur la table pour dédommager les restaurateurs

Crise : Axa met 300 millions d'euros sur la table pour dédommager les restaurateurs
Reconfinement, restaurants fermés

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 10 juin 2021 à 10h10

Le flou était de taille après plusieurs plaintes contre l'assureur, alors que la justice a donné raison à Axa dans certaines affaires, et aux restaurateurs dans d'autres.

Le flou était de taille après plusieurs plaintes contre l'assureur, alors que la justice a donné raison à Axa dans certaines affaires, et aux restaurateurs dans d'autres.

Près de 1.500 restaurateurs, titulaires d'un contrat d'assurance avec une garantie de pertes d'exploitation sans dommage, avaient assigné l'assureur en justice pour obtenir des indemnisations... Axa fait finalement machine arrière, après avoir refusé de les indemniser.

Il a annoncé jeudi matin sur Europe 1 avoir constitué une enveloppe de 300 millions d'euros pour dédommager les 15.000 établissements sous contrat en 2020 qui ont fermé en raison des restrictions sanitaires liées au Covid-19. "Je regrette tout ce qui s'est passé, car nous étions divisés avec les restaurateurs à cause d'un malentendu. Les cours d'appel ont jugé dans plusieurs directions et nous voulons mettre ça derrière nous", a expliqué Thomas Buberl, directeur Général d'Axa sur Europe 1.

Pertes d'exploitation

Les restaurants qui avaient décidé d'attaquer Axa en justice avaient souscrit un contrat standard garantissant les pertes d'exploitation dues à une fermeture administrative consécutive à une épidémie. Mais selon l'assureur, le contrat comportait aussi une clause d'exclusion si "au moins un autre établissement dans le département" était fermé administrativement pour les mêmes raisons - ce qui est bien sûr arrivé avec les trois confinements en France.

Le flou était de taille dans ce dossier, alors que la justice a donné raison à Axa dans certaines affaires, et aux restaurateurs dans d'autres. "Cette solution des 300 millions n'est pas une indemnisation", a expliqué Thomas Buberl. "C'est une transaction pour mettre fin à ce flou judiciaire que nous avons vécu".

"Axa a 100 millions de clients. Pour 15.000, on met 300 millions sur la table. C'est une grosse somme et c'est un geste pour résoudre ce sujet", ajoute-t-il, convaincu que la nouvelle sera "bien reçue" par les restaurateurs - ceux n'ayant pas déposé de plainte sont d'ailleurs également concernés.

Aller vite

"On veut aller très vite. Les 3.000 agents de terrain Axa vont contacter directement dans les prochaines semaines les clients concernés pour trouver une solution de transaction", a indiqué Thomas Buberl.

Les restaurants connaissent une nouvelle embellie depuis mercredi, avec la réouverture de leurs salles, et la hausse des jauges pour les clients. Mais en parallèle, l'Etat a commencé à fermer le robinet des aides. De nombreux patrons indépendants, déjà trop endettés, ne pourront pas faire face aux remboursements de leurs prêts garantis par l'Etat (PGE), selon Olivier Bertrand, le patron de groupe Bertrand, le premier groupe de restauration en France, interrogé sur BFM Business. "Je pense réellement que 20 à 25% des restaurateurs ne se remettront pas" des restrictions imposées par la crise", a-t-il estimé la semaine dernière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.