Crise : les Français restent généreux, mais moins nombreux à donner

Crise : les Français restent généreux, mais moins nombreux à donner©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 13 avril 2021 à 10h53

Depuis le début de l'année, un Français sur quatre a effectué un don d'argent à un organisme caritatif, soit presque autant qu'entre janvier et mai 2020, selon le baromètre Ipsos pour les Apprentis d'Auteuil.

Depuis le début de l'année, un Français sur quatre a effectué un don d'argent à un organisme caritatif, soit presque autant qu'entre janvier et mai 2020, selon le baromètre Ipsos pour les Apprentis d'Auteuil.

Les Français restent solidaires, au coeur d'une crise sanitaire sans précédent. Mais l'envie d'aider les autres a perdu un peu de terrain : 52% d'entre eux ont envie de donner à une association ou une organisation caritative, en baisse par rapport à mai 2020, où ils étaient 68% à se dire concernés par les conséquences économiques de la pandémie, selon le baromètre annuel Ipsos/Apprentis d'Auteuil.

L'enquête montre néanmoins que "depuis le début de l'année 2021, un Français sur quatre a effectué un don d'argent à un organisme caritatif, soit presque autant qu'entre janvier et mai 2020". Par ailleurs, une personne sur deux et plus des trois quarts des hauts revenus ont l'intention de donner d'ici la fin de l'année - des chiffres assez stables par rapport à 2020, constate Ipsos.

Des dons plus importants

Les montants moyens des dons ont globalement progressé en 2020, avec une enveloppe moyenne de 395 euros, soit 95 euros de plus sur un an. Elle grimpe en moyenne à 2.460 euros pour les plus aisés, soit une progression de 320 euros par rapport à 2019. Par ailleurs, 87% des donateurs n'envisagent pas de revenir à une somme plus modeste cette année.

L'enquête montre par ailleurs que les effets du relèvement de 552 à 1.000 euros du plafond de défiscalisation (pour les associations caritatives bénéficiant d'une réduction d'impôt de 75% sur le don versé). Les hauts revenus sont plus nombreux à avoir donné entre 501 et 1.000 euros (15% contre contre 9% en 2019). Mais ils sont aussi moins nombreux (45% contre 55% en 2019) à avoir versé plus de 1.000 euros.

Quelles causes en 2021 ?

Quelles sont les causes qui mobiliseront les Français dans les prochains mois ? L'aide aux personnes démunies est en tête, à 36% (+ 9 points). Paradoxalement, en pleine pandémie, la santé et la recherche médicale, en deuxième position, perdent 5 points, à 34%. Suivent la défense des animaux (35%), l'éducation (34%), l'environnement (32%, en repli de 5 points) ou le handicap (19%, + 5).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.