CSG : faites-vous partie des 100.000 retraités repêchés par le gouvernement ?

CSG : faites-vous partie des 100.000 retraités repêchés par le gouvernement ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 21 mars 2018 à 06h47

La hausse de la CSG va être "corrigée" pour les 100.000 retraités qui se trouvent juste au-dessus du revenu fiscal de référence fixé à 14.404 euros.

L'annonce a été faite par le Premier ministre Edouard Philippe, alors que les seniors, qui ont manifesté la semaine dernière, sont parmi les plus nombreux à retirer leur confiance à Emmanuel Macron. Selon l'institut de sondage Odoxa, le chef de l'Etat et son Premier ministre Edouard Philippe ont perdu chacun neuf points auprès des retraités en un mois.

Sur les 7 millions de retraités concernés par cette mesure, "il y a 100.000 Français qui sont dans une zone d'interstice où, objectivement, ils voient une augmentation de leur CSG alors que l'addition des deux (...) pensions les place juste au-dessus du seuil de référence", a expliqué Edouard Philippe sur BFM TV RMC.

+1,7 point depuis le 1er janvier

"Pour ces 100.000 Français-là, il faut corriger le dispositif, nous le corrigerons dans la prochaine loi de Finances" et par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), a ajouté Edouard Philippe.

La contribution sociale généralisée (CSG) a augmenté de 1,7 point le 1er janvier 2018 pour compenser la suppression de certaines cotisations salariales conformément à un engagement de campagne d'Emmanuel Macron.

Cette mesure, qui doit permettre selon l'exécutif de redonner du pouvoir d'achat aux actifs en faisant contribuer l'ensemble des revenus (dont les pensions et l'épargne) au financement de la protection sociale, a beaucoup de mal à passer auprès des 60% des retraités concernés qui s'estiment "sacrifiés".

"J'assume"

Tout en indiquant comprendre "la colère" et "l'agacement" que cette mesure pouvait parfois susciter, le chef du gouvernement a réaffirmé mardi qu'il "assumait" cette décision...

"Elle a été expliquée aux Français", a-t-il souligné... "L'idée de faire en sorte que l'ensemble de la protection sociale soit financée par l'ensemble des Français et que les actifs aient une augmentation de leur pouvoir d'achat est une idée que j'assume".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU