Culture : 50 millions d'euros pour relancer les tournages de films en France

Culture : 50 millions d'euros pour relancer les tournages de films en France
franck riester ministre d ela culture

Boursier.com, publié le mardi 26 mai 2020 à 13h45

"Pour que les tournages reprennent, il faut que les producteurs soient protégés" face aux "éventuels risques Covid", a estimé le ministre de la Culture Franck Riester.

A l'arrêt depuis mars dernier, les tournages des films français devraient bientôt pouvoir reprendre... Sur 'franceinfo' ce mardi, le ministre de la Culture Franck Riester a indiqué que la mise en place d'un fonds public d'urgence a été actée lundi lors d'une réunion avec le Centre national du cinéma (CNC), soulignant la nécessité de protéger les producteurs dans la perspective de leur reprise.

"Pour que les tournages reprennent, il faut que les producteurs soient protégés" face aux "éventuels risques Covid", a estimé le ministre, qui a dans le même temps précisé que le gouvernement réfléchissait à des dates de réouverture pour les lieux culturels. "Pour les salles de cinéma, on travaille sur une ouverture à partir du 1er juillet ou début juillet", a-t-il détaillé.

Ce fonds d'indemnisation, qui assurera les risques liés au Covid-19 sur les tournages, doté par l'Etat de 50 millions d'euros, et opérationnel dès le 1er juin pour une reprise estivale des plateaux. En d'autres termes, les tournages pourront reprendre à cette date, à condition d'assurer la mise en place des nouvelles normes liées à la crise du Covid-19.

Pas d'accord avec les assureurs

"On travaille avec les régions, qui le peuvent ou le souhaitent, afin que certaines d'entre elles puissent abonder ce fonds, pour notamment inciter les tournages dans leur région", a également précisé le ministre de la Culture.

"Nous avons pris cette décision parce que c'est vital que nous reprenions les tournages. Il y a des besoins pour la télévision, il y a des besoins pour le cinéma... Pour cela, les producteurs ont besoin d'être sécurisés", a expliqué Franck Riester, rappelant qu'aucune solution n'a encore été trouvée directement avec les assureurs.

Couvrir le risque jusqu'à 20% du coût du film

Selon le ministre de la Culture, qui assure avoir "essayé de trouver des solutions", les assureurs "ne peuvent pas ou ne veulent pas". "C'est un peu les deux parce qu'ils ne peuvent pas se faire réassurer eux de leur côté, financer le risque Covid", a-t-il expliqué.

A noter que la prise en charge ne se fera pas à 100% en cas de sinistre. En effet, ce fonds, qui sera actif jusqu'à la fin 2020, doit permettre de couvrir le risque jusqu'à 20% du coût du film, avec un plafond fixé à 1,2 million d'euros. Par ailleurs, un guide de bonnes pratiques (masque obligatoire pour les comédiens, réécriture de scènes pour limiter les risques d'exposition des équipes...), discuté entre les syndicats des producteurs et techniciens, permettra d'établir les nouvelles règles à respecter sur les plateaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.