Cyberattaque sur Pierre Fabre: "propagation du virus totalement circonscrite"

Cyberattaque sur Pierre Fabre: "propagation du virus totalement circonscrite"
Le site du groupel Pierre Fabre, le 21 mars 2018 à Gien, dans le Loiret

AFP, publié le jeudi 01 avril 2021 à 12h53

La propagation du virus informatique a été stoppée, a indiqué jeudi le groupe pharmaceutique Pierre Fabre, troisième laboratoire français, après avoir été victime d'une cyberattaque ayant entrainé l'arrêt d'une "grande partie" de sa production.

La propagation du virus informatique a été stoppée, a indiqué jeudi le groupe pharmaceutique Pierre Fabre, troisième laboratoire français, après avoir été victime d'une cyberattaque ayant entrainé l'arrêt d'une "grande partie" de sa production.

"Moins de 24 heures après l'attaque informatique", mercredi matin, "la propagation du virus informatique est totalement circonscrite. En parallèle, les opérations de remédiation (réparation, ndlr) ont démarré dès le 31 mars pour permettre un retour progressif à la normale", indique l'entreprise basée dans le Tarn.

Le système informatique du groupe a été "immédiatement mis en veille pour éviter la propagation du virus. Cela a entrainé l'arrêt progressif et provisoire d'une grande partie des activités de production, à l'exception du site de production d'actifs pharmaceutiques et cosmétiques de Gaillac dans le Tarn", précise la direction dans un communiqué.

Le groupe assure que la disponibilité de ses produits auprès des patients et des consommateurs "continue à être assurée. Le site de distribution de médicaments d'Ussel (Corrèze) assure notamment la distribution des traitements anticancéreux qui sont livrés directement aux pharmaciens ou aux hôpitaux".

L'entreprise n'a pas communiqué sur l'origine de la cyberattaque et un éventuel dépôt de plainte.

Pierre Fabre, groupe non coté en Bourse, a réalisé un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros en 2020, dont 65% à l'international. Il compte plusieurs segments d'activité, la dermo-cosmétique constituant la majorité de ses ventes (environ 60%).

Pierre Fabre, pharmacien né à Castres (Tarn), avait fondé en 1962 cette entreprise qui se présente aujourd'hui comme le 2e laboratoire dermo-cosmétique mondial et le leader en France des produits vendus hors prescription en pharmacie.

Le chef d'entreprise est décédé en juillet 2013 à l'âge de 87 ans. Le groupe est détenu à 86% par la Fondation Pierre Fabre.

Le groupe s'est développé à l'international mais reste très implanté dans le Tarn, avec des sites industriels près de Castres et de Lavaur notamment.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.