Cybersécurité : Emmanuel Macron présente un plan à 1 milliard d'euros

Cybersécurité : Emmanuel Macron présente un plan à 1 milliard d'euros
Emmanuel Macron cybersécurité, cyberattaques

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 18 février 2021 à 13h51

"Les cyberattaques de Dax et de Villefranche-sur-Saône confirment l'importance de prendre l'enjeu de la cybersécurité très au sérieux. Nous en avons fait une priorité", a déclaré le président de la République.

"Les cyberattaques de Dax et de Villefranche-sur-Saône confirment l'importance de prendre l'enjeu de la cybersécurité très au sérieux. Nous en avons fait une priorité", a déclaré le président de la République.

La France va muscler sa stratégie contre les cyberattaques... Alors que la multiplication des attaques informatiques à l'encontre des hôpitaux inquiète, Emmanuel Macron a détaillé ce jeudi un plan à 1 milliard d'euros d'ici 2025 visant à renforcer la cybersécurité du pays.

"Notre stratégie de recherche et économique en matière de cybersécurité va accélérer. Car il nous faut aller plus loin, plus vite, être à l'avant-garde... Au total, 1 milliard d'euros seront investis", a expliqué le président de la République, à l'issue d'un échange en visioconférence avec les équipes des centres hospitaliers de Dax et Villefranche-sur-Saône touchés ces derniers jours.

"Il nous faut soutenir la recherche et le développement de nouvelles technologies souveraines par un écosystème plus performant et plus soudé. 500 millions d'euros y seront consacrés. Un Campus cyber ouvrira à La Défense dès la rentrée pour réunir toutes les compétences", a-t-il détaillé...

200 recrutements entre 2017 et fin 2021

Pour rappel, le Centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône dans le Rhône a annoncé lundi être victime d'une attaque informatique "d'ampleur", une semaine après celui de Dax-Côte d'Argent dans les Landes. "Les cyberattaques de Dax et de Villefranche-sur-Saône confirment l'importance de prendre l'enjeu de la cybersécurité très au sérieux. Nous en avons fait une priorité", a déclaré le chef de l'Etat.

"Chaque jour, les 560 agents de l'ANSSI agissent aux côtés de nos entreprises, institutions et des citoyens pour assurer la sécurité de nos systèmes d'information. Je veux leur dire notre reconnaissance", a-t-il rappelé, soulignant que les "moyens" ont été donnés, avec déjà 200 recrutements entre 2017 et fin 2021.

Désormais, "il nous faut soutenir l'adoption de solutions de cybersécurité par toutes les organisations, privées comme publiques. Je pense en particulier aux hôpitaux et aux collectivités territoriales. Pour y arriver, nous allons donner de nouveaux moyens à l'ANSSI", a annoncé Emmanuel Macron. L'Etat compte également "renforcer les formations dans le domaine de la cybersécurité et doubler à l'horizon 2025 le nombre d'emplois dans ce secteur stratégique".

Une cyberattaque par semaine depuis le début de l'année

En début de semaine, la Fédération hospitalière de France avait tiré la sonnette d'alarme, estimant que "les hôpitaux doivent faire partie des cibles qui soient protégées au premier niveau". "Depuis 18 mois, il y a une multiplication de ce type d'attaques contre les hôpitaux", alertait le président de la FHF sur 'franceinfo' mardi.

"En France, le nombre d'attaques général - parce qu'il n'y pas que les hôpitaux qui sont concernés (les collectivités territoriales, les TPE, les PME, les individus...) - a été multiplié par quatre entre 2019 et 2020", a précisé le secrétaire d'Etat à la Transition numérique Cédric O ce jeudi sur 'BFMTV'. En 2020, quelque 27 cyberattaques majeures ont été menées contre les hôpitaux, et depuis le début de l'année, il y en a une par semaine...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.