Danone et Sanofi : Bercy promet d'être vigilant

Danone et Sanofi : Bercy promet d'être vigilant
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 20 janvier 2021 à 10h20

Sanofi a annoncé en juin qu'il supprimerait 1.680 postes, tandis que Danone est sous la pression d'un fonds activiste.

Sanofi a annoncé en juin qu'il supprimerait 1.680 postes, tandis que Danone est sous la pression d'un fonds activiste.

Sanofi, Danone, Air France... Le ministre de l'Economie et des Finances s'est prononcé mercredi matin sur plusieurs dossiers brûlants concernant de grandes entreprises françaises. Bruno Le Maire a souhaité sur BFM Business que Sanofi ne ferme pas de sites en France, alors que le groupe pharmaceutique est engagé dans un plan de réduction d'emplois.

Sanofi a annoncé en juin qu'il supprimerait 1.680 postes en Europe. Le laboratoire prévoit de supprimer 400 postes dans la recherche et développement en France.

Cette polémique sur les suppressions d'emplois intervient au moment où le laboratoire français fait face à des critiques sur le retard pris dans la mise au point de ses vaccins contre le coronavirus. Sanofi travaille ainsi au développement de deux vaccins anti-Covid, mais il ne sera pas en mesure d'en proposer un avant la fin 2021.

Au début de la crise sanitaire, en mai dernier, le directeur général, Paul Hudson, avait aussi suscité la polémique en affirmant que les Etats-Unis seraient les premiers bénéficiaires d'un futur vaccin du groupe, avant de faire marche arrière.

Danone sous surveillance

Bruno Le Maire a par ailleurs promis de rester vigilant à l'égard de Danone, après une prise de participation de la part du fonds activiste Bluebell Capital, qui a demandé aux dirigeants du groupe agroalimentaire une révision de sa gouvernance et de sa stratégie ainsi que le remplacement du PDG Emmanuel Faber.

"Dès lors que les entreprises touchent à la sécurité alimentaire du pays, qu'il y a des dizaines, parfois des centaines de milliers d'emplois en jeu, il est normal que l'Etat, qui est là pour veiller aux intérêts des Français, regarde ce qui se passe et ne laisse pas faire", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances sur l'antenne de BFM Business.

Air France

Enfin, le gouvernement français continuera à soutenir dans les prochains mois la compagnie aérienne Air France, mise à mal par la pandémie due au coronavirus, a déclaré le ministre de l'Economie.

"Nous continuerons à soutenir Air France dans les mois qui viennent", a dit le ministre sur BFM Business. Si Air France a besoin de soutien financier supplémentaire, il l'obtiendra, a-t-il poursuivi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.