Darmanin veut que les fonctionnaires 'fassent 35h comme tous les Français"

Darmanin veut que les fonctionnaires 'fassent 35h comme tous les Français"
service public fonctionnaire manifestation

Boursier.com, publié le mardi 26 mars 2019 à 14h16

Selon un rapport commandé par le gouvernement, les effectifs de l'Etat sont sous-utilisés.

Le ministre de l'Action publique Gérald Darmanin a réagi mardi à la publication d'un rapport largement commenté sur le temps de travail des fonctionnaires. Selon le document révélé par 'Le Figaro', sur un effectif audité de 1,1 million d'agents publics d'État (hors professeurs, magistrats, militaires et gendarmes), 310.000 travaillent moins que le seuil légal des 35 heures, et pour 190.000, c'est sans aucune justification.

Le document a été remis à Gérald Darmanin par l'Inspection générale des finances (IGF) il y a un mois. "On ne connaissait pas exactement la photographie du temps de travail des agents publics. Il y a un peu moins de cinq millions d'agents publics, un peu moins de 3 millions pour l'État. Il y a 120.000 départs en retraite chaque année par exemple et des gens sont embauchés", a indiqué Gérald Darmanin sur RTL.

"Ce rapport est intéressant, nous le regardons, il va nourrir sans doute le débat parlementaire", a-t-il poursuivi, alors que le document a fuité à la veille de la présentation du projet de loi sur la réforme de la fonction publique.

Comme tous les Français

"Il y a 190.000 personnes, (dans la fonction publique d'Etat), on ne comprend pas pourquoi ils ne font pas les 35 heures, et s'ils les faisaient, ce serait l'équivalent de 30.000 fonctionnaires en plus", a avancé Gérald Darmanin. "Pareil pour la fonction publique territoriale, ce serait 35.000 fonctionnaires en plus".

"Je trouve normal que dans la fonction publique d'État comme dans la fonction publique territoriale, on fasse 35 heures et dans le débat parlementaire, je souhaiterai que dans la fonction publique d'État et la fonction publique territoriale, les fonctionnaires fassent 35 heures, comme tous les Français qui travaillent dans une entreprise", a poursuivi le ministre.

La réforme permet le recours accru aux contractuels, révise le rôle des instances de représentation du personnel et organise la mobilité des agents dont les postes seront supprimés. Le texte prévoit également la suppression des régimes dérogatoires des agents des collectivités territoriales, qui travaillent en moyenne 1.578 heures par année. Il donne un an aux collectivités concernées pour se mettre en conformité.

Jours de fractionnement

Le rapport de l'IGF recommande également de supprimer les jours de congés supplémentaires propres au secteur public. Il s'agit notamment des "jours de fractionnement" qui permettent à des fonctionnaires posant cinq jours de vacances entre le 1er novembre et le 30 avril de bénéficier d'une journée de congé supplémentaire, selon le 'Figaro'.

Le rapport pointe aussi du doigts les "jours des ministres", qui permettent aux fonctionnaires du ministère de l'Intérieur de bénéficier de deux jours de congé supplémentaires, ou encore la "semaine d'hiver" et la "semaine Malraux", qui permettent aux agents du ministère des Affaires sociales et de la Culture de bénéficier d'une semaine supplémentaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.