De lourds redressements fiscaux pour SFR en 2019

De lourds redressements fiscaux pour SFR en 2019©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 27 mai 2020 à 12h04

L'opérateur télécoms s'est vu notifier l'an dernier un total de 245 millions d'euros de nouveaux redressements fiscaux par le ministère français des Finances, selon la presse.

SFR, filiale d'Altice Europe, s'est vu notifier l'an dernier un total de 245 millions d'euros de nouveaux redressements fiscaux par le ministère français des Finances, rapporte Capital sur son site internet. Ces redressements sont notamment liés à l'usage contesté par le groupe de la TVA réduite sur la presse via le kiosque SFR Presse, précise le magazine.

"En ajoutant les montants réclamés les années précédentes par Bercy, la somme atteint 451 millions d'euros", selon lui.

SFR arrête son offre de presse

Selon 'Le Figaro', l'aventure du kiosque SFR s'arrête, puisqu'il va être vendu à Cafeyn (ex-leKiosk) pour 5 millions d'euros. L'offre, lancée en 2016, permettait d'accéder à un bouquet illimité de titres de presse, permettant au passage au groupe de faire grimper chez les abonnés l'audience des parutions "maison", 'Libération' et 'L'Express'.

L'idée était aussi de réduire ses impôts, en profitant de la TVA très réduite dont profite la presse (2,1% contre 20% pour les services télécoms). "SFR avait donc considéré que son offre triple play était désormais en large partie une offre de presse, et donc ne devait plus s'acquitter que d'une TVA de 2,1%", explique Capital.

Bercy hausse le ton

"SFR continuait à facturer le même prix au client, mais payait moins de taxes dessus, et donc finalement encaissait un chiffre d'affaires hors-taxes et un bénéfice plus élevés", poursuit le magazine. C'est cette manoeuvre que Bercy sanctionne, après avoir interdit la pratique depuis le 1er mars 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.