Début de la quarantaine pour les voyageurs en Grande-Bretagne

Début de la quarantaine pour les voyageurs en Grande-Bretagne©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 08 juin 2020 à 15h20

Boris Johnson veut éviter une seconde vague de coronavirus. Les compagnies aériennes sont furieuses et agitent la menace d'une action en justice.

La mesure d'isolement de 14 jours imposée par la Grande-Bretagne à la plupart des voyageurs arrivant sur son sol pour combattre l'épidémie de nouveau coronavirus semble globalement bien respectée, a déclaré lundi le porte-parole du Premier ministre Boris Johnson.

"Tous les signes montrent pour le moment un bon niveau de respect (de cette mesure) et nous nous attendons à ce que la grande majorité des personnes participent à cet effort destiné à enrayer la propagation de la maladie", a-t-il dit devant la presse.

Réduire le risque d'une deuxième vague

"Les données scientifiques sont claires : si nous diminuons le risque de nouveaux cas importés, cela permettra de réduire le risque d'une deuxième vague de coronavirus."

La mesure de quarantaine est entrée en vigueur ce lundi. Elle est dénoncée par les compagnies aériennes qui menacent de saisir la justice, tandis que les contrevenants s'exposent à une amende de 1.000 livres.

Les compagnie aériennes en colère

Les trois principales compagnies aériennes présentes au Royaume-Uni menacent de poursuivre le gouvernement britannique.

Selon British Airways (IAG), easyJet et Ryanair, cette mesure, qui entre en vigueur ce lundi, est inefficace pour freiner la pandémie de Covid-19 et menace de détruire des milliers d'emplois. "L'effet est d'établir une restriction totalement injustifiée et disproportionnée pour les personnes se rendant en Angleterre (et sans doute au Royaume-Uni) et signifiera inévitablement qu'il y aura très peu d'augmentation du nombre de personnes quittant le pays et y entrant", peut-on lire dans la lettre commune rédigée par les trois transporteurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.