Décès de l'ancien patron de la Fed Paul Volcker

Décès de l'ancien patron de la Fed Paul Volcker©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 décembre 2019 à 17h42

Au cours d'une carrière qui a duré plus d'un demi-siècle, il s'est illustré en endiguant l'inflation aux Etats-Unis dans les années 1980, mais aussi en mettant au point de nombreuses réformes financières

L'ancien président de la Réserve fédérale américaine Paul Volcker, est mort lundi à l'âge de 92 ans à son domicile de New York. Il a été le premier président de la banque centrale des Etats-Unis réellement connu du grand public pendant ses huit ans de mandat, entre 1979 et 1987. Paul Volcker souffrait d'un cancer de la prostate.

Au cours d'une carrière qui a duré plus d'un demi-siècle, il s'est illustré en endiguant l'inflation aux Etats-Unis dans les années 1980, mais aussi en mettant au point de nombreuses réformes financières au cours des décennies suivantes. En 2009, il avait été appelé par le président Barack Obama, alors confronté à la pire crise financière et à la pire récession depuis les années 1930.

La "règle Volcker" après la crise des subprimes

Très critique pendant cette période de l'évolution du marché bancaire (il considérait que la seule innovation récente réellement utile était le distributeur de billets), il avait proposé ce qui est devenu la "règle Volcker", qui restreint la capacité des banques à s'engager dans des investissements risqués avec l'argent de leurs clients.

Cette règle est remise en question aujourd'hui, l'administration Trump prônant un allègement de la réglementation financière censé favoriser l'investissement et la croissance économique.

Paul Volcker avait de nouveau fait entendre sa voix en 2018 en conseillant à Jerome Powell, l'actuel président de la Fed, d'ignorer les critiques à répétition de Donald Trump.

Très critiqué à la Fed

Ce fumeur de cigares, qui mesurait plus de deux mètres, avait lui-même subi de nombreuses critiques du Congrès pendant ses huit ans à la tête de la Réserve fédérale, jusqu'à ce qu'il jugule une inflation qui avait atteint son plus haut niveau depuis les années 1940 (plus de 13% pour la seule année 1980).

Quelques semaines après sa nomination par le démocrate Jimmy Carter en 1979, il avait notamment porté le taux d'escompte de la Fed à 12%, un record. Et en mai 1981, le taux directeur ("prime rate") de la Fed atteignait 20,5%.

Certains lui avaient alors reproché d'avoir précipité les Etats-Unis dans une récession particulièrement sévère en 1981-1982, le taux de chômage étant monté à 11%. Mais ces critiques se sont tues par la suite, l'inflation étant ramenée à moins de 3% dès 1983.

"Paul était aussi têtu que grand, et bien que certaines de ses politiques en tant que président de la Fed aient été politiquement coûteuses, c'étaient aussi les bonnes décisions à prendre", a déclaré l'ancien président Jimmy Carter. "Nous lui sommes reconnaissants de son action pour notre pays".

"Pétrole contre nourriture"

Reconduit à la tête de la Fed par le républicain Ronald Reagan, Paul Volcker avait joué un rôle d'expert reconnu dans plusieurs grands dossiers financiers après son départ de la banque centrale.

Il a notamment participé à l'enquête sur les détournements massifs de capitaux du programme "pétrole contre nourriture" censé favoriser l'aide humanitaire à l'Irak et aux négociations entre des organisations juives et des banques suisses sur les comptes détenus par des victimes de la Shoah.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.