Déconfinement : Le Maire n'exclut pas des "disparités régionales" pour la réouverture des commerces

Déconfinement : Le Maire n'exclut pas des "disparités régionales" pour la réouverture des commerces©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 23 avril 2020 à 10h01

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a souhaité que l'ensemble des commerces, à l'exception des restaurants et des bars, puissent rouvrir le 11 mai en France.

Alors qu'un plan précis de déconfinement doit être présenté fin avril, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a livré quelques indices pour la réouverture des commerces, le 11 mai, date fixée pour la sortie du confinement. "Nous souhaitons que tous les commerces puissent rouvrir le 11 mai, par principe d'équité", a-t-il expliqué ce jeudi sur 'franceinfo'.

"La seule différence qu'il pourrait y avoir, mais ça n'a pas encore été tranché, c'est : est-ce qu'on le fait au niveau national, est-ce qu'il faut tenir compte des disparités régionales. Ce sera aux autorités sanitaires de nous faire des recommandations", a poursuivi le ministre.

"Nous sortons de la phase de crise, nous allons aborder une deuxième phase de transition dans laquelle l'activité va reprendre", affirme Bruno Le Maire, ajoutant que "dans un troisième temps, il y aura un retour à la normale pour l'activité économique, mais nous n'y sommes pas".

Pour la restauration, "rien ne serait pire que de rouvrir dans la précipitation"

Il a toutefois indiqué que ce souhait ne concernait pas les restaurants et les bars, qui feront l'objet d'un "traitement spécifique". "Rien ne serait pire pour cette profession que de rouvrir dans la précipitation, a assuré le ministre de l'Economie. "La précipitation serait la pire des méthodes en la matière", a-t-il insisté.

Pour rappel, la date du 15 juin a circulé dans certains médias pour la réouverture des cafés, bars et restaurants. Mais, comme l'avait déjà précisé la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye à l'issue du Conseil des ministres mercredi, "aucune date n'a été fixée", a affirmé Bruno Le Maire.

Faire respecter les "gestes barrières"

Le gouvernement avait également déjà prévenu que les commerces actuellement fermés en raison de la crise sanitaire ne pourront rouvrir à partir du 11 mai que s'ils font respecter les "gestes barrières" et prennent des mesures de "distanciation sociale". "Quel que soit le commerce en question", avait précisé le Premier ministre Edouard Philippe.

Un réel défi pour le secteur, qui dit travailler "déjà depuis quelque temps aux conditions de cette réouverture", afin de voir quelles mesures seraient prises pour "garantir cette sécurité sanitaire à nos clients et à nos salariés", comme l'a indiqué sur 'BFM Business' Jacques Creyssel, le délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.