Déconfinement : le port du masque sera "obligatoire" dans les transports

Déconfinement : le port du masque sera "obligatoire" dans les transports
Cohue dans les transports, métro, remboursement

Boursier.com, publié le mardi 28 avril 2020 à 16h29

"Pour limiter les recours aux transports publics et les contacts", Edouard Philippe a également estimé que le télétravail doit être maintenu au moins dans les trois prochaines semaines.

C'est confirmé ! Alors que la question se posait depuis quelques jours à l'approche de la reprise du trafic des transports en commun, Edouard Philippe, qui a détaillé comme prévu ce mardi son plan pour le déconfinement devant l'Assemblée nationale, a affirmé que le port du masque sera bien obligatoire pour tous les passagers dans les transports publics.

"Nous devons rester vigilant, le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports, métro comme bus", a-t-il détaillé, tout en indiquant que "les opérateurs devront, au moins pour les trois semaines à venir, s'organiser pour faire respecter les gestes barrières".

Ainsi, la capacité du métro parisien sera "drastiquement réduite par rapport à sa capacité normale pour respecter les distances", a expliqué le Premier ministre, ajoutant que les transports interrégionaux seront réduits "aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux, pour des raisons évidentes de limitation de la circulation du virus".

Un siège sur deux sera condamné

"Cela veut dire, par exemple, que la capacité du métro parisien sera réduite à moins de 30% du nominal, qu'il faudra condamner un siège sur deux, favoriser, par des marquages au sol, la bonne répartition sur les quais, se préparer à limiter les flux en cas d'affluence", a développé Edouard Philippe.

"Les bus scolaires circuleront à moitié-vide, avec obligation de port du masque pour les collégiens et les chauffeurs", a également indiqué le Premier ministre, rappelant que les transports constituent "un dispositif clé pour la reprise économique". "Les décisions relatives aux transports sont particulièrement ardues", a-t-il concédé.

Le télétravail doit être maintenu dans les trois prochaines semaines

Par ailleurs, Edouard Philippe a également annoncé que le port du masque sera obligatoire dans les taxis et les VTC, qui ne disposent pas de protection en plexiglas. En prévision du 11 mai, le géant américain Uber avait d'ailleurs déjà indiqué qu'il distribuera gratuitement des masques à ses chauffeurs, ainsi qu'à ses livreurs.

Le chef du gouvernement a également estimé que les horaires de pointe doivent être réservés aux travailleurs et que le télétravail doit être maintenu au moins dans les trois prochaines semaines. "Pour limiter les recours aux transports publics et les contacts, les horaires décalés devront être encouragés. Nous devons amplifier la démarche des guides et fiches métiers pour informer les salariés et entreprises", a-t-il expliqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.